L'Océanic perd deux points pour avoir utilisé un joueur suspendu

L'entraîneur-chef et dg de l'Océanic, Serge Beausoleil, s'est... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'entraîneur-chef et dg de l'Océanic, Serge Beausoleil, s'est excusé à sa troupe jeudi matin.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Lors du duel de mercredi soir contre les Saguenéens à Rimouski, Serge Beausoleil a utilisé un de ses joueurs qui avait été suspendu, et il en assume l'entière responsabilité.

Jeudi matin, l'entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski s'est d'ailleurs excusé auprès de ses troupiers, et pour cause : cette erreur a coûté la victoire à son équipe pour être accordée aux Saguenéens de Chicoutimi qui, pourtant défaits 7-0, voient deux points s'ajouter à leur fiche. 

Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, a appliqué le règlement 10 en matière de qualifications pour jouer dans le circuit. «On n'a pas essayé de contourner le règlement, a tenu à préciser le fautif. C'est un simple oubli, mais qui est de ma faute carrément! C'est un événement qui est triste. C'est ma responsabilité!» 

Serge Beausoleil reconnaît avoir été informé par le directeur du département de la sécurité des joueurs de la Ligue, Raymond Bolduc, au lendemain du match contre les Tigres du 17 décembre, comme quoi Daniel Hardie serait suspendu pour un match pour avoir fait trébucher dangereusement Andrew Smith. Cette sanction faisait suite à une plainte déposée par le pilote du club de Victoriaville, Louis Robitaille. Un courriel a ensuite été acheminé aux deux entraîneurs concernés. 

Tout de suite après, les joueurs de l'Océanic ont été en congé pendant 11 jours. «On est dans les négociations, justifie Beausoleil. J'ai eu 125 courriels. Ça m'a sorti de l'esprit. Je ne coachais pas cette game-là. J'étais dans les estrades, justement en train de négocier. Il a été aligné par erreur.»

Statistiques inchangées

Le directeur-gérant a profité de sa bévue pour demander à la Ligue de changer sa façon de faire afin que le courriel confirmant une sanction ne soit pas envoyé uniquement aux deux dg. «On a fait changer ça pour que notre secrétaire administrative le reçoive aussi pour qu'on puisse se le rappeler», indique-t-il. Beausoleil souhaiterait également qu'un rappel puisse être fait le jour même du match. «Il y a beaucoup d'aspects qui rentrent en jeu dans la préparation d'un match et il y en a un qui est passé sous le radar», illustre-t-il.

Quant aux excuses, le dirigeant de la formation bas-laurentienne affirme que ses joueurs les ont très bien reçues. «Ils ont réagi très bien, assure Serge Beausoleil. Ils comprennent la situation. J'ai fait amende honorable.»

Le patron se réconforte à l'idée que les statistiques individuelles de la rencontre demeurent les mêmes. «C'est très certainement deux points importants qu'on vient d'échapper, mais ça change rien à la solide performance qu'on a démontrée, se console-t-il. Les gars gardent leurs points. [Alexandre] Lagacé garde son blanchissage.»

Beausoleil avoue tout de même être surpris de cette suspension, surtout que le geste reproché n'avait pas fait l'objet d'une pénalité lors du match. «C'est pas la première fois que je ne suis pas en accord, reconnaît-il. Mais, j'ai le plus haut respect pour Raymond Bolduc, qui fait un travail incroyable. Il doit trancher et il a décidé d'appliquer une sanction qui est hautement discutable!»

Le capitaine ne partira pas

Dans un autre ordre d'idées, Beausoleil a nié les rumeurs qui laissent croire qu'il serait à un cheveu d'échanger son capitaine Simon Bourque, spécifiant que ce dernier, qui n'a pas joué depuis le 4 décembre en raison d'une blessure, s'approche d'un retour au jeu.

«Il a eu le feu vert des médecins. Ça fait deux jours qu'il s'entraîne avec contacts. Il pourrait être de l'alignement contre Chicoutimi samedi», a souligné Beausoleil.

La teneur de la blessure n'a jamais été dévoilée. Cependant, lors du match à Drummondville, on avait pu voir le numéro 24 des Bleus quitter la patinoire en protégeant sa main et son poignet gauche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer