Il manquait un petit extra à l'Océanic

Alexis Pépin.... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Alexis Pépin.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) L'Océanic de Rimouski n'a pas mal joué sur l'ensemble des 60 minutes pour un match sur la route, mais le petit extra n'y était pas, de sorte que les Foreurs de Val-d'Or ont pu sortir gagnants de cette rencontre par la marque de 4-2.

Un but du grand Alexis Pépin, à mi-chemin de la troisième période, a brisé l'égalité qui persistait depuis près d'une période. Ce même Pépin a complété dans une cage déserte. Au chapitre des tirs, les Rimouskois ont dominé 37-24.

Les visiteurs ont survolé le premier engagement, mais ils sont rentrés au vestiaire en déficit d'un but. Ils ont aussi eu de bonnes chances en troisième, mais Dereck Baribeau a été très efficace devant le but des siens hier. L'Océanic aurait pu faire mal aux locaux avec sept minutes consécutives en supériorité numérique alors que le pointage était 2-2, mais il n'a pas vraiment été menaçant.

«On était moins appliqués sur l'avantage numérique qu'on aurait dû l'être [1 en 5], mais on a surtout perdu beaucoup de batailles à un contre un», a souligné l'entraîneur-chef Serge Beausoleil. «On a plusieurs lancers en première [19], mais on a donné deux buts sur huit tirs. On brûle beaucoup d'énergie à revenir de l'arrière.

«On n'est pas trop mal sortis en première, moins en deuxième et en troisième, on a beaucoup tourné les coins rond, particulièrement sur le troisième but», a-t-il poursuivi. «Ce fut un genre de match où on n'a pas mal joué, mais pas suffisamment bien pour pouvoir l'emporter.»

Alex-Olivier Voyer (3e) a ouvert la marque en récupérant un second retour sur la même séquence accordée par Baribeau. Maxim Mizyurin a ensuite créé l'égalité en se moquant de Charle-Édouard D'Astous. Adam Cheezo a enchaîné en faisant dévier un long tir derrière Alexandre Lagacé pour lancer les Foreurs en avant.

L'Océanic est revenu à égalité en deuxième par l'entremise de Tyler Bolland (15e), en avantage numérique. Les hommes de Beausoleil ont par la suite reçu une occasion en or avec la pénalité majeure imposée à Médérick Racicot en fin de période, suivie d'une mineure aux Foreurs en début de troisième, car il n'y avait personne au banc des pénalités à la fin de la punition de cinq minutes. Ce fut toutefois sans succès.

De retour des deux matchs en sol québécois de la Série Canada-Russie, Simon Bourque (Océanic) et Julien Gauthier (Foreurs) bénéficiaient d'un congé.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer