Beausoleil choisit Pierre Rioux pour remplacer Dubois

Le dg et entraîneur-chef de l'Océanic Serge Beausoleil... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le dg et entraîneur-chef de l'Océanic Serge Beausoleil

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Pierre Rioux devient l'entraîneur adjoint de l'Océanic de Rimouski. Il succède ainsi à Éric Dubois qui a récemment quitté ses fonctions pour occuper les mêmes tâches chez le Moose du Manitoba, dans la Ligue américaine de hockey.

Pierre Rioux est familier avec le circuit de la LHJMQ, puisqu'il a joué pour les Cataractes de Shawinigan de 1979 à 1982, dépassant le plateau des 100 points à deux reprises. De 2002 à 2003, il a occupé un poste d'entraîneur des défenseurs chez les Remparts de Québec, la formation de sa ville natale. Il a poursuivi dans les mêmes fonctions chez les Wildcats de Moncton de 2004 à 2005. Puis après avoir été entraîneur-chef dans la Ligue nord-américaine, il a occupé un poste de recruteur au sein de l'organisation des Maple Leafs de Toronto au cours des six dernières années.

«C'est d'abord une belle opportunité.Je suis très content que l'organisation de l'Océanic et Serge Beausoleil me démontrent cette confiance-là», a dit Rioux, qui, après avoir joué 14 matchs dans la LNH avec les Flames de Calgary en 1982-1983, avait mis le cap vers l'Europe, où il a joué pendant 15 saisons.

«Je suis bien entendu conscient du travail qui a été fait avant moi par Donald Dufresne, Dany Dupont et Éric Dubois. La seule chose que je peux garantir, c'est de mettre tous les efforts possibles pour aider les jeunes à se développer et pour les guider afin qu'ils prennent leur plein potentiel, soit en tant qu'athlètes au sein de l'Océanic, soit en tant qu'individu dans la société.»

En terrain connu

Rioux connaît bien la réputation de l'Océanic. «Toutes les personnes que je connais qui ont été associées à l'organisation n'ont que des bons mots. Au fil des ans, c'est une organisation qui a démontré son sérieux et sa façon de faire, ce qui fait qu'elle a toujours été en mesure de démontrer sa performance. Mais aussi, son approche auprès des jeunes est très appréciée par les joueurs qui ont passé là.»

Pour l'entraîneur-chef et directeur-gérant de l'Océanic, le choix s'imposait de lui-même. «C'était le meilleur candidat disponible», estime Serge Beausoleil. «C'est un gars qui a une feuille de route vraiment impressionnante, autant comme joueur que comme entraîneur ou comme dépisteur. Il était disponible et a démontré beaucoup d'intérêt. Il a de très belles qualités : c'est un gars professionnel et c'est un passionné Rioux dit avoir hâte de vivre à Rimouski. «Chaque fois que j'y allais comme recruteur, j'adorais. Je pense que c'est une ville où les gens ont leur équipe de hockey à coeur et qu'ils en sont bien fiers.»

C'est Rioux qui a communiqué avec Beausoleil. «Je connaissais un peu Serge parce qu'on a coaché l'un contre l'autre. Quand on s'est rencontrés, on a tout de suite vu qu'on était en mesure de travailler ensemble.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer