Éric Dubois de Rimouski... au Manitoba

Serge Beausoleil (à droite), l'entraîneur-chef de l'Océanic de... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Serge Beausoleil (à droite), l'entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski, perd non seulement son adjoint, mais aussi un ami.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Petite-Vallée) L'entraîneur adjoint de l'Océanic de Rimouski quitte ses fonctions pour exercer les mêmes tâches au sein du Moose du Manitoba, une équipe de la Ligue américaine de hockey. Pour le défi et l'avancement, Éric Dubois ne pouvait repousser une si belle offre. En revanche, le bras droit de Serge Beausoleil quitte Rimouski avec le coeur gros, une ville qu'il affectionne particulièrement. Déjà rendu au Manitoba, il promet de revenir saluer son monde la semaine prochaine.

«Ça faisait 12 ans que j'étais dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, raconte Dubois. J'ai adoré mes années là. Mais, quand j'ai vu une opportunité qui pouvait s'offrir à moi, c'est un peu comme un joueur qui gradue au professionnel, puis qui aspire peut-être à un plus haut niveau éventuellement! Je trouvais ça intéressant de pouvoir travailler avec des jeunes hommes qui aspirent à devenir des professionnels de la Ligue nationale.»

Bien que le nouveau défi soit excitant, Éric Dubois est tout de même déchiré sur le plan émotif. «Je peux considérer que je suis un Océanic à jamais, c'est sûr, confie-t-il. L'Océanic est une des meilleures organisations du circuit, sinon la meilleure. J'ai adoré mes années avec l'Océanic et j'ai adoré demeurer à Rimouski. On entreprenait notre huitième année avec la famille. Je quitte avec le coeur gros. J'étais vraiment à l'aise de travailler avec Serge, Michaël Rioux et Éric Boucher. Je quitte des gens avec qui j'avais surtout du plaisir à travailler.»

Nouveaux visages

Dubois s'en va rejoindre Pascal Vincent, lui-même fraîchement nommé comme entraîneur du Moose. Il a occupé le poste d'entraîneur adjoint des Jets depuis leur renaissance au Manitoba, en 2011.

Avec son fils Pierre-Luc qui vient de signer un contrat avec les Blue Jackets de Columbus, on peut dire que la famille Dubois est actuellement sous une bonne étoile. «J'ai parlé à Pierre-Luc, mercredi, et on disait justement que c'était une bonne semaine pour la famille, dit le paternel en riant. On ne se plaindra pas!»

Son patron, Serge Beausoleil, exprime des émotions qui sont partagées entre la joie et la tristesse. «C'est un sentiment très paradoxal, admet l'entraîneur-chef de l'Océanic. Il y a d'abord de la joie parce qu'Éric est un gars extraordinaire, un ami et un collègue. Qu'il puisse graduer, je suis extrêmement heureux pour lui! Mais, en même temps, c'est un moment empreint de tristesse parce que c'est un chum qui nous quitte, un gars extrêmement compétent et qui est bon avec les jeunes. C'est une grosse perte!»

Comme la nouvelle vient de tomber, le directeur général du club rimouskois dit qu'il n'a personne en tête actuellement pour succéder à Éric Dubois. «Je vais regarder ça, affirme-t-il. Ça prend quelqu'un qui a évidemment une expérience avec les défenseurs. Pour le moment, on va étudier la question.»

Éric Dubois était le premier entraîneur adjoint de l'Océanic depuis presque cinq ans. Auparavant, il avait travaillé avec le Drakkar de Baie-Comeau et le Titan d'Acadie-Bathurst. Au total, il aura oeuvré 12 ans pour la LHJMQ.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer