L'Océanic se réveille à temps

«On a joué un peu avec le feu»,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«On a joué un peu avec le feu», a dit Serge Beausoleil.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) L'Océanic est revenu à ses bonnes habitudes à temps, vendredi au Centre d'excellence sports Rousseau de Blainville-Boisbriand. Le club a donné le ton en première période, mais un petit relâchement lors du deuxième engagement a laissé craindre le pire. Puis, les visiteurs ont rebondi en troisième pour l'emporter 3-1 contre l'Armada.

«On a sorti très fort en première période», a analysé l'entraîneur-chef Serge Beausoleil. «Mais en deuxième, c'est l'autre équipe qui a récupéré le momentum. On a joué un peu avec le feu. Puis, on a réussi à mieux faire en troisième. On est revenus à nos bonnes habitudes. On a joué avec beaucoup d'intensité et ça nous a permis d'aller chercher le match.»

Les Rimouskois ont cependant dû batailler très fort pour signer cette victoire. «Ce n'est jamais facile contre Boisbriand», a reconnu Beausoleil. «C'est une équipe qui travaille avec acharnement. Les gars étaient préparés pour faire face à ça.»

Dès la 19e seconde de jeu, l'Océanic a écopé d'une pénalité pour avoir eu un homme de trop dans la mêlée. Les hommes de Joël Bouchard n'ont cependant pas su profiter du momentum pour compter. 

C'est plutôt l'Océanic qui a profité d'un avantage numérique pour ouvrir la marque dès son deuxième tir au but, à 6:57. Dylan Montcalm a récolté son 19e but de la saison.

L'Océanic a doublé son avance à 17:06 après que le gardien Francis Leclerc (19 arrêts) eut jonglé avec la rondelle, qui a fini par être poussée dans sa cage par Charles-Édouard D'Astous (4e) sur une passe d'Hunter Moreau. Celui-ci a su réparer sa bévue. Tout juste avant, il avait fait un mauvais relais qui aurait pu être intercepté par Guillaume Archambault, de l'Armada.

Le deuxième engagement a été plus difficile pour Rimouski, alors que Blainville-Boisbriand a pris son rythme. La longue séquence d'environ 160 minutes de jeu sans avoir accordé de but à l'étranger a pris fin à 8:33 lorsque Brendan Hamelin (6e) a réduit l'écart 2-1, en y allant d'un puissant tir de l'enclave en fin d'avantage numérique.

Au troisième vingt, Anthony Boucher a cru, un moment, avoir au bout de son bâton le but égalisateur devant un filet ouvert jusqu'à ce que le disque touche le poteau. Louis-Philip Guindon (24 arrêts) a eu chaud. Samuel Beck (4e) a complété la marque dans un filet désert avec 56 secondes à faire au match.

Beausoleil honoré dimanche par le Blizzard

L'Océanic poursuit sa route vers Sherbrooke alors qu'il affrontera le Phoenix, samedi après-midi. «Sherbrooke se repose depuis son match à Chicoutimi de la fin de semaine dernière», a noté Beausoleil. «Donc, ils vont nous attendre de pied ferme. De notre côté, on va bien se préparer puisque c'est un match qui est aussi important.»

Beausoleil a confiance en ses hommes. «Chaque fois qu'on embarque sur la glace, on a la chance de remporter le match. Il s'agit de bien jouer de notre bord!»

Par ailleurs, l'entraîneur-chef sera honoré dimanche après-midi par le Blizzard du Séminaire Saint-François (midget AAA), qu'il a dirigé pendant sept ans.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer