Septième victoire de suite pour l'Océanic

Le gardien de l'Océanic, Louis-Philip Guindon... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le gardien de l'Océanic, Louis-Philip Guindon

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Johanne Fournier</p>
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(RIMOUSKI) RIMOUSKI - Trois buts sans riposte ont permis à l'Océanic de vaincre l'Armada de Blainville-Boisbriand 3-2 et de signer une septième victoire de suite, vendredi à Rimouski.

«On savait qu'on aurait les jambes très lourdes en commençant ce match», a raconté l'entraîneur-chef Serge Beausoleil. «On est arrivés très tard dans la nuit de mercredi à jeudi, puis on ne s'est pas entraînés jeudi ni aujourd'hui [vendredi].»

Après deux buts de retard, ses hommes n'ont pas abdiqué et on réussit à combler le déficit. «En troisième période, on était partout sur la glace», fait observer Beausoleil. Encore une fois, l'entraîneur-chef était satisfait de son gardien Louis-Philip Guindon. «Il a fait plusieurs arrêts clés», estime-t-il.

Bien que le jeu était serré, l'Océanic a dominé le nombre de tirs au but avec 31. Très solide, le gardien Mark Grametbauer a connu un très bon match. «Il a été laissé à lui-même», déplore Bouchard. «C'est pas ce qu'on veut.»

Il a fallu attendre à la fin de la première période avant que l'Armada, à force d'insister devant le filet de Guindon, réussisse à en trouver le fond. C'est Yvan Mongo (2e) qui a marqué sur un troisième tir consécutif de son équipe. À la deuxième période, Samuel Tremblay (5e) a doublé l'avance des siens en comptant un but chanceux à la 18e seconde grâce à une rondelle déviée derrière Guindon. 

L'Océanic a vécu un moment inquiétant à la 11e minute lorsque Pierre-Olivier Demers s'est effondré après avoir été solidement plaqué par Morgan Adams-Moisan, qui a été puni sur le jeu. Blessé à la tête, le défenseur s'est difficilement relevé, soutenu par deux coéquipiers. On l'a revue une seule fois par la suite.

Avec 40 secondes à faire au deuxième engagement, Samuel Laberge (7e) a lancé d'un angle improbable à partir de l'arrière du but pour déjouer le gardien des Noirs et blancs. Et avec moins de neuf minutes à la troisième, Beau Rusk (3e) a fait dévier un tir pour créer l'égalité. Antoine Dufort-Plante (12e) a ensuite donné la victoire à Rimouski en complétant une passe de Tyler Boland. Il s'agissait du cinquième filet du numéro 19 en trois matchs.

Match à oublier

Du côté des perdants, l'entraîneur-chef Joël Bouchard avait la mine basse. «C'était pas un bon match. On n'a pas donné l'effort qu'on s'attendait. On a eu de la misère à entrer dans le match. Après ça, ça a été sur les talons, puis les mauvaises décisions. Honnêtement, c'est un match à oublier... Pour moi, en tout cas!» 

Les deux équipes ont joué devant 4004 spectateurs. Il s'agissait de la deuxième meilleure foule de la saison au Colisée Financière Sun Life, probablement à cause du Tournoi interrégional de hockey mineur qui se tient à Rimouski jusqu'à dimanche.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer