L'Océanic double la mise contre le Drakkar

Serge Beausoleil s'est dit très content de la performance... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Serge Beausoleil s'est dit très content de la performance du gardien Gabriel Morency, qui a aidé l'Océanic à l'emporter 5-3 contre Baie-Comeau.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Johanne Fournier</p>
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) L'Océanic a signé sa deuxième victoire en 24 heures contre le Drakkar de Baie-Comeau, samedi au Colisée Financière Sun Life. Trois buts en troisième période et un doublé d'Antoine Dufort-Plante ont permis à la troupe de Serge Beausoleil de l'emporter 5-3.

«On a peiné pour nos victoires, mais, je pense qu'on méritait ce match-là», a souligné l'entraîneur-chef des Bleus. «On dominait cette rencontre-là. On a beaucoup mieux joué qu'hier [vendredi], avec beaucoup plus d'ardeur et d'intensité.»

Chez le Drakkar, Marco Pietroniro attribuait davantage la défaite à l'indiscipline de ses hommes. «Cinq punitions en troisième et 10 minutes de punition, c'est pas facile.»

Charles-Édouard D'Astous (2e) a profité d'un avantage numérique à cinq contre trois de l'Océanic pour ouvrir la marque 13:40. Vaclav Karabacek (8e) n'a toutefois mis que 38 secondes pour répliquer.

Il a fallu attendre plus de neuf minutes lors du deuxième engagement pour que l'Océanic prenne à nouveau les devants grâce à Dufort-Plante (8e). Nicolas Meloche (7e) a toutefois ramené les deux clubs à égalité en déjouant Gabriel Morency avec moins de cinq minutes à faire à la période.

Au début de la troisième, c'est le vétéran Louis-Philip Guindon qui a pris place devant le filet de l'Océanic. Fabrizio Ricci (4e) n'a mis que 25 secondes à le déjouer en faisant dévier le disque en avantage numérique. Samuel Beck (2e) a créé l'égalité moins de trois minutes plus tard, pendant que Pierre-Olivier Demers, blessé, retraitait au vestiaire. Puis, avec son deuxième but du match, Dufort-Plante (9e) a permis à l'Océanic de reprendre l'avance en avantage numérique... malgré une blessure au nez qui requerra quatre points de suture. Avec quelques minutes à jouer, Tyler Boland (7e) a doublé l'avant de l'Océanic. 

Guindon va coûter cher...

«Je suis très content de la performance de Morency», a assuré Beausoleil au sujet du jeune gardien qui a vécu son baptême du feu dans la LHJMQ. «Il nous a donné de bons arrêts. Mais, on sait que Guindon joue dans la tête des adversaires. On voulait vraiment pas laisser filer le match. C'est pour ça qu'on l'a embarqué en troisième période.»

Il nie d'ailleurs les rumeurs laissant croire qu'il prépare le départ de son cerbère vedette. «En ce moment, Guindon est une pièce maîtresse de notre alignement. Le message que je lance, c'est que si vous voulez avoir le meilleur gardien du circuit, il va falloir passer à la caisse!»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer