Olympiques 0/Océanic 3: Guindon veille au grain

Louis-Philip Guindon a de nouveau été brillant, stoppant... (Courtoisie, Océanic de Rimouski)

Agrandir

Louis-Philip Guindon a de nouveau été brillant, stoppant les 40 rondelles dirigées vers lui par les visiteurs.

Courtoisie, Océanic de Rimouski

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) La défensive était à l'honneur dans le duel entre l'Océanic et les Olympiques de Gatineau, notamment avec en action deux des trois meilleurs gardiens de la LHJMQ au chapitre de la moyenne de buts accordés. Les Rimouskois l'ont emporté 3-0, mais ils n'ont pas dominé, bien au contraire.

Meilleur joueur de l'Océanic depuis le début de la campagne, Louis-Philip Guindon a de nouveau été brillant, stoppant les 40 rondelles dirigées vers lui par les visiteurs pour signer son second coup de pinceau de la saison. Avec sa huitième victoire de la saison, il a pris du même coup la tête à ce chapitre dans le circuit Courteau...

Moins occupé avec 18 tirs, Mathieu Bellemare a aussi bien fait. Il ne pouvait toutefois rien sur le filet gagnant, inscrit par Matous Belohorsky à 6:15 de la deuxième.

«Les trois derniers matchs qu'on a joués ici, ce sont des matchs qui valent leur pesant d'or», a déclaré l'entraîneur-chef Serge Beausoleil, en signalant que les siens avaient bloqué 16 tirs devant Guindon. «En deuxième, on a passé la période à courir après la rondelle, mais on a deux gros points. On ne fera pas la fine bouche.»

Le facteur chance

Le bien connu facteur chance portait l'uniforme de l'Océanic vendredi, particulièrement au second engagement. Il est d'abord intervenu sur le premier de Belohorsky, dont la remise devant le but de Bellemare a dévié sur le patin de Jonathon Masters. Ce fut là l'un des trois seuls tirs des locaux en deuxième.

Après ce filet, Gatineau s'est montré très menaçant, mais Guindon veillait encore et toujours au grain. Le vétéran a stoppé les 18 tirs des visiteurs au deuxième tiers. Il a notamment été brillant lors d'une double infériorité numérique de deux minutes. Lors d'une des rares fois où Guindon était battu, Yakov Trenin a lancé à côté d'une cage déserte.

Les Olympiques ont continué d'appuyer sur le champignon en troisième avec 16 lancers, mais rien ne voulait fonctionner pour eux. Belohorsky a finalement mis le match hors de portée des Gatinois avec son second de la soirée à 18:14. Michaël Joly a complété le pointage dans une cage déserte.

L'Océanic a marqué une fois en quatre avantages numériques. Quant aux Olympiques, ils ont été blanchis en cinq occasions.

Rimouski accueillera dimanche les Saguenéens de Chicoutimi, qui ont remporté leurs trois derniers matchs après avoir commencé la saison avec huit revers consécutifs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer