«On n'est pas mort, ça c'est sûr», dit Clapperton

L'Océanic n'a pas dit son dernier mot. Les... (Photo collaboration spéciale Rémi Sénéchal)

Agrandir

L'Océanic n'a pas dit son dernier mot. Les Rimouskois sont invaincus en neuf parties à l'étranger en séries.

Photo collaboration spéciale Rémi Sénéchal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sébastien Desrosiers

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Quelques partisans au Colisée Financière Sun Life n'étaient pas encore revenus à leur siège pour le début de la prolongation que les joueurs des Remparts célébraient leur victoire de 3-2. Massimo Carozza a déjoué Louis-Philip Guindon d'un tir précis dans la lucarne après seulement 10 secondes d'écoulées, un tir qui a eu l'effet d'une bombe sur la foule.

Guindon, qui a repoussé 23 des 26 rondelles dirigées vers lui, a pourtant réalisé quelques arrêts spectaculaires. «Non pas du tout», a-t-il répondu lorsqu'on lui a demandé s'il était satisfait de sa performance sur l'ensemble du match. «Je pense qu'il va falloir que je démontre plus de caractère que ça pour l'équipe, puis on va faire en sorte que je step up [rehausser son jeu].»

«Louis-Philip est exigeant envers lui-même, il nous a aidés à gagner pas mal plus de matchs qu'il a causé notre perte», a commenté l'entraîneur-chef, Serge Beausoleil. Il est d'ailleurs en route vers la meilleure moyenne de buts alloués en séries dans l'histoire de la LHJMQ.

«On est fier de lui, encore plus ce soir», a assuré Beausoleil, dont la troupe fera face à l'élimination, demain. «La série est belle, la série est longue, mais on ne s'en va pas à Québec avec la tête entre les deux jambes.

«C'est sûr que la défaite est amère. Des fois il y a des matchs que tu remportes et d'autres fois pas», a-t-il ajouté. «On a joué un très bon match. Je connais mes gars, on va se retrousser les manches, puis demain, on va recommencer.»

Même son de cloche déterminé du côté des joueurs. «On n'a pas eu de difficulté, ce soir. Je pense qu'ils ont eu de gros bonds de leur côté», a confié Christopher Clapperton, auteur d'un des deux buts de l'Océanic.

«C'est décevant on ne se le cachera pas, mais la première chose qu'on s'est dit c'est que ce n'était pas fini», a-t-il ajouté. «Je l'ai connu cette situation-là [avec l'Armada], c'est une situation qui n'est pas évidente, mais si tout le monde est dans le même bateau, je ne vois pas pourquoi on ne gagnerait pas ces deux matchs-là. On n'est pas mort, ça, c'est sûr.»

«On se l'est dit en rentrant dans la chambre, ils ne nous battront pas quatre fois sur sept», a pour sa part soutenu Anthony Chapados. «Dans ma tête, c'est sûr que c'est décevant, mais je refuse de croire que la série est finie.»

Les Rimouskois sont invaincus en neuf parties à l'étranger en séries. Une victoire à Québec demain leur permettrait d'égaler un autre record de la LHJMQ. «On est en confiance sur la route, mais il faut mettre son meilleur hockey sur la glace et laisser faire les statistiques», a lancé Beausoleil.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer