Coupe du Président: objectif atteint pour l'Océanic

Ni l'Océanic, ni les Remparts, n'ont réussi à... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Ni l'Océanic, ni les Remparts, n'ont réussi à gagner à domicile. Les champions de la saison régulière quittent toutefois la capitale avec un bon vent de dos...

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En retard 0-2 dans la série en se pointant à Québec, l'Océanic a réussi à reprendre l'avantage de la glace à la suite de ses deux victoires à Québec, cette semaine. Les champions de la saison régulière ont quitté la capitale avec un bon vent de dos...

«Il est tôt un peu pour parler d'un revirement. On vient d'aller rechercher l'avantage de la glace, c'était vraiment notre objectif», soulignait l'entraîneur-chef Serge Beausoleil.

Il levait son chapeau à sa troupe, qui a montré sa force de caractère au moment où elle se trouvait en déficit de deux buts tôt en première période. «À 0-2 et après trois punitions de suite, il fallait retrousser nos manches et j'ai beaucoup aimé notre résilience.»

Comme plusieurs, il estimait que le but de Jan Kostalek avec 2,5 secondes à faire en première a été un tournant dans le match. Au lieu de retourner au vestiaire en déficit de 2-1, l'Océanic venait de créer l'égalité et de prendre le contrôle du match.

«Tous les buts de fin de période font mal à l'adversaire. Plus le match a avancé, plus on a joué avec confiance», ajoutait celui qui ne s'est pas étendu sur le rendement du gardien adverse, Zachary Fucale.

Depuis le début de la série, aucune équipe n'a encore gagné à la maison. «J'espère que ça va se terminer bientôt parce qu'on s'en va chez nous, où il faut jouer du meilleur hockey en faisant fi de cette statistique.»

Le capitaine Alexis Loiseau a sonné le réveil dans le coin bleu en réduisant l'écart à 2-1 en milieu de première. Il soulignait le brio de ses coéquipiers après une première période plus difficile.

«Ils sont sortis en force, il fallait calmer la tempête. Le but avec deux ou trois secondes à faire en fin de première a aidé. Il faut continuer à travailler de la même façon. On complète nos mises en échec, on épuise leurs défenseurs et ça rapporte des dividendes», notait Loiseau, persuadé de voir l'Océanic s'imposer à la maison d'ici à la fin de la série.

Auteur du but victorieux, Frédérik Gauthier ne bombait pas le torse malgré la deuxième victoire de suite de siens. «On savait qu'il fallait disputer deux gros matchs à Québec. On les a laissés patiner un peu au début, mais notre premier but a fait du bien, ça nous a redonné le momentum et on bâti là-dessus. Je pense aussi que le but à la fin [de la première] leur a fait mal. En déficit, il fallait revenir à la base, ne pas leur donner d'espace.»

Malade, DeLuca n'a pas joué

Malade, Anthony DeLuca était un absent de marque pour l'Océanic, mercredi soir. Malgré son désir de sauter sur la patinoire pour le quatrième match, son nom a été rayé de l'alignement. «J'ai juste mal au ventre», disait-il du haut des gradins, tout juste avant la première mise au jeu.

«On espérait pouvoir compter sur lui, mais il était malade, c'était un virus. Il aurait aimé jouer, mais c'est la déshydratation qui fait qu'on ne pouvait pas le mettre dans l'alignement», disait Serge Beausoleil à propos de la perte de celui qui est le comeneur pour les buts (11) dans l'équipe avec Michaël Joly. Du côté des Remparts, l'attaquant Zachery Moody n'a pas revêtu l'uniforme. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer