L'Océanic balaie Val-d'Or

«On n'a pas pensé aux Remparts du tout... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

«On n'a pas pensé aux Remparts du tout encore, on n'a pensé qu'à Val-d'Or», a affirmé Serge Beausoleil, l'entraîneur de l'Océanic.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sébastien Desrosiers
Le Soleil

(Rimouski) L'Océanic a complété le balayage des Foreurs, mercredi, grâce à une victoire écrasante de 6-0 à Val-d'Or. Rimouski obtient du même coup son billet pour la finale de la Coupe du Président et la Coupe Memorial.

L'Océanic participera donc à une cinquième Coupe du Président, en plus de s'assurer une participation à une quatrième Coupe Memorial dans l'histoire de la franchise. La troupe de l'entraîneur-chef Serge Beausoleil a rendez-vous avec les Remparts de Québec, une équipe qui roule également à plein régime après avoir remporté ses neuf derniers matchs.

«On n'a pas pensé aux Remparts du tout encore, on n'a pensé qu'à Val-d'Or», a affirmé Beausoleil. «C'est pour ça qu'on est bien sorti, ç'a été la clé du succès.»

Les Rimouskois cumulent 12 victoires et une seule défaite en séries jusqu'ici. Peut-être plus impressionnant encore, ils présentent une fiche de 22-2-1 à leurs 25 derniers matchs, incluant la saison régulière. Et ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas été testés, selon Beausoleil.

«On a eu la route la plus difficile si on regarde ça. Je ne pense pas que contre Victo, ça ait été facile, je pense qu'on a été testé contre Gatineau, et [mardi] encore, ça s'est soldé par un but dans un filet désert.»

Guindon invaincu en séries

Mercredi, les marqueurs ont été Anthony Chapados (deux), Tyler Boland, Anthony DeLuca, William Couture et Deven St-Hilaire. «Je ressens beaucoup de fierté», a confié Beausoleil. «Les gars travaillent ensemble. Regarde ce soir les marqueurs, l'offensive vient de partout.»

Louis-Philip Guindon a signé son troisième jeu blanc des séries, lui qui est toujours invaincu en neuf sorties. Les cinq buts accordés par l'Océanic en quatre matchs dans la série constituent d'ailleurs un record de la LHJMQ, un exploit qu'avaient réalisé les Draveurs de Trois-Rivières en 1992, également en demi-finale, contre le Titan de Laval.

«On a bâti notre équipe avec pour objectif d'avoir la meilleure défensive», a expliqué Beausoleil. «La défensive gagne des championnats et pour nous, c'est du concret. La rareté des bons défenseurs dans la ligue a fait que ça a été une priorité d'aller chercher un gars comme [Charles-Alexandre] Beaudoin, par exemple, pour consolider notre défense.»

Pour Beausoleil, il s'agira d'une première participation au championnat national, mais d'une deuxième participation à la finale de la Coupe du Président. Sa troupe s'était inclinée en quatre matchs face aux Sea Dogs de Saint-Jean en 2012.

Ç'aura été une série à oublier pour les Foreurs. Ayant dépensé énormément d'énergie dans la série précédente contre Baie-Comeau, ils n'ont jamais su récupérer de la défaite en prolongation dans le match numéro 1, alors qu'ils menaient 3-2 avec près d'une minute à jouer.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer