DeLuca donne la victoire à l'Océanic

Anthony DeLuca a été le héros du match...

Agrandir

Anthony DeLuca a été le héros du match de vendredi, inscrivant trois buts, dont celui qui créant l'égalité en toute fin de troisième période et celui donnant la victoire à l'Océanic en prolongation.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sébastien Desrosiers

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) En retard 3-2 avec près d'une minute à faire au match, l'Océanic a encore trouvé le moyen de gagner, vendredi au Colisée Financière Sun Life.

Anthony DeLuca a marqué son deuxième du match pour créer l'égalité à 18:50 en troisième période, puis son troisième du match à 1:50 en prolongation pour procurer une victoire de 4-3 à Rimouski et une avance de 1-0 dans cette demi-finale contre les Foreurs de Val-d'Or.

Serge Beausoleil espérait voir son équipe sortir plus fort qu'elle ne l'avait fait dans la série précédente contre les Olympiques de Gatineau. C'est quelque peu raté.

«Je pense en effet que ça n'a pas été un match "A" pour nous ce soir [vendredi], mais la bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'on a trouvé un moyen de gagner», a souligné l'entraîneur-chef de l'Océanic. «On a commencé à se réveiller quand on a tiré de l'arrière 3-2 en troisième période, je souhaite un réveil beaucoup plus tôt demain», a-t-il ajouté en faisant allusion au match de samedi après-midi.

L'Océanic a pourtant pris les devants à deux reprises dans le match, sur des buts d'Andrew Picco en première et de DeLuca en deuxième. Chaque fois, Val-d'Or a créé l'égalité, la première fois grâce à Anthony Richard, puis sur un but de Shawn Ouellet-St-Amant.

Le but du capitaine des Foreurs, Pierre-Maxime Poudrier, en troisième période semblait être celui qui allait faire la différence dans le match, jusqu'à ce que DeLuca en décide autrement.

 «À chaque match, il y a des gars qui se révèlent dans notre équipe. Ce soir, c'était clair que ç'a été Anthony», a soutenu Beausoleil. «C'était vraiment une série fermée contre Gatineau, mais ce genre de match-là, ça lui sied mieux.» DeLuca a marqué ses 5e, 6e et 7e buts des séries.

Adversaire énergique

Quant aux Foreurs, pour une équipe qui devait être fatiguée, ils ont été les agresseurs pendant la majeure partie du match. C'est finalement un jeu de puissance raté en fin de troisième période qui leur aura coûté cher.

 «On avait notre chance dans notre cinq contre trois de clouer le cercueil de Rimouski et on ne l'a pas fait», a commenté l'entraîneur-chef  Mario Durocher. «Ce sont des leçons, je suis quand même satisfait de la manière dont on a joué. Les gars ont pris conscience qu'on était capable de jouer avec l'Océanic de Rimouski.»

Le match numéro 2 aura lieu samedi après-midi, à moins de 24h d'intervalle, ce qui pourrait s'avérer coûteux pour les Abitibiens, déjà taxés. «Je peux te garantir que ce n'est pas moi qui a demandé ce match-là à 16h, c'est sûr que ça ne nous avantage pas du tout», s'est plaint Durocher. «J'aimerais voir si c'est Rimouski qui avait été dans ma position. Mais bon, je ne veux pas d'excuses, on va devoir se regrouper.»

Val-d'Or pourra notamment compter sur le retour au jeu du défenseur de 20 ans Jérémie Fraser, suspendu un match pour les événements survenus à la fin de la série précédente contre le Drakkar de Baie-Comeau.

Par ailleurs, Louis-Philip Guindon, qui avait été sensationnel jusqu'ici en séries, avec une moyenne de buts alloués de 1,02, pourrait devoir céder sa place à nouveau à Philippe Desrosiers. Le personnel d'entraîneur prendra la décision d'ici le début du match.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer