L'Océanic en contrôle

Serge Beausoleil, entraîneur de l'Océanic de Rimouski... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Serge Beausoleil, entraîneur de l'Océanic de Rimouski

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sébastien Desrosiers

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) L'Océanic ne s'est pas fait plus dominant au deuxième match contre les Tigres, samedi. Si sa victoire de 5-3 lui a permis de prendre les devants 2-0 dans la série, il y a tout de même un point d'interrogation devant le filet.

Après que Philippe Desrosiers eut accordé 3 buts sur 18 lancers, vendredi, lors de la victoire en prolongation, l'entraîneur-chef Serge Beausoleil a décidé de faire confiance à Louis-Philip Guindon. Il s'agissait de son 15e départ avec Rimouski - un premier en séries- pour celui qui avait éliminé les Tigres en première ronde avec les Voltigeurs de Drummondville, l'an dernier.

«On a une paire formidable et les gars savaient qu'on essaierait de leur donner de l'action», assure Beausoleil. «Guindon a fait de très beaux arrêts, mais j'ai confiance en nos deux gardiens. Il n'y a pas de controverse là-dedans. Philippe piaffe d'impatience de rebondir», a-t-il ajouté, sans préciser qui allait obtenir le départ lors du prochain match.

L'Océanic s'est bâti une avance confortable de 4-1 tôt en troisième période.

Puis Samuel Blais a fait mouche à la sixième minute lors d'un jeu de puissance des Tigres. Trente secondes plus tard, Tristan Pomerleau réduisait l'écart à 4-3.

«Ils ont Blais, Miceli, Pietroniro, ce sont des gars qui excellent à cinq contre quatre», a expliqué le capitaine Alexis Loiseau, au sujet des difficultés de son équipe en désavantage numérique. L'Océanic, meilleur de la LHJMQ à ce chapitre en saison, a accordé quatre buts en neuf occasions aux Tigres depuis le début de la série. «Il ne faut pas leur donner d'espace, mais premièrement, il ne faut pas leur donner autant d'avantages numériques.»

«Je ne pense pas qu'on a joué nos meilleurs matchs», a poursuivi Loiseau. «Il faut leur donner du crédit et, on mène 2-0, c'est sûr, mais notre niveau d'intensité était bas par moments, donc il va falloir travailler pour qu'il soit là pendant 60minutes.»

Devan St-Hilaire a fermé les livres avec un but dans un filet désert à 30 secondes de la fin. Lui, Simon Bourque, Michaël Joly, Christopher Clapperton et Anthony Chapados ont tous marqué leur premier des séries 2015.

Richardson garde espoir

Malgré une deuxième défaite en deux jours, l'entraîneur-chef Bruce Richardson affiche toujours une confiance certaine. «Je pense que ce n'est pas la meilleure équipe qui a gagné. Tout le monde nous disait morts en début d'année, on est l'équipe la plus jeune de la ligue. Ce n'est pas aujourd'hui qu'on va abandonner.

«Je suis juste déçu pour mes joueurs, ils se sont vidés. Ces deux matchs-là auraient pu aller d'un bord ou de l'autre», a ajouté Richardson.

La série se transporte maintenant à Victoriaville pour les matchs 3 et 4 de la série, qui auront lieu mardi et mercredi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer