Une victoire «savoureuse» à Québec pour l'Océanic

Le gardien de l'Océanic Philippe Desrosiers a fait... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le gardien de l'Océanic Philippe Desrosiers a fait flèche de tout bois, mardi, en bloquant les 30 tirs des Remparts.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Océanic de Rimouski a fait d'une pierre deux coups, mardi soir, car en plus de l'emporter finalement à Québec cette saison, le club dirigé par Serge Beausoleil a retrouvé le chemin de la victoire après deux défaites sur la route. «Elle est savoureuse», a dit l'entraîneur-chef des visiteurs à propos de cette première victoire au Colisée Pepsi.

Pour cela, son club a joué le «genre de hockey que l'on veut», soit en limitant les surnombres, tout en se portant à l'attaque malgré la fatigue d'un horaire de trois matchs en quatre jours, comme l'adversaire d'ailleurs.

«Je suis fier des gars et de la façon que l'on a rebondi avec des absents de taille. On a contrôlé le match, on a beaucoup aimé la troisième période», a précisé Beausoleil en employant le mot abominable pour qualifier l'état de la glace, «où il y a eu beaucoup de matchs dernièrement, je pense...»

Même si leur préoccupation principale était la récolte des deux points au classement, les protégés de Beausoleil ont porté un dur coup aux Remparts dans la course au premier rang de la division Est de la LHJMQ puisque Rimouski détient maintenant une avance de sept points, avec deux matchs en main.

«Pour la division, je n'ai pas fait de calcul. Ce qui importait, c'était de gagner à Québec, ce qu'on n'avait pas encore fait. Dans les matchs précédents, on leur permettait de revenir de l'arrière, tandis qu'aujourd'hui, [mardi] on a tenu le fort.»

Desrosiers brillant

Beausoleil pensait notamment au gardien Philippe Desrosiers, brillant avec 30 arrêts et l'obtention de la première étoile. Il s'agissait de son troisième blanchissage de la saison, son neuvième en carrière.

«Quand Desrosiers défie les lancers comme il l'a fait, c'est un chat. Il a été vraiment bon. Il peut prendre la pole n'importe quand, c'est un compétiteur que l'on connaît depuis trois ans. Il peut relever son jeu d'un cran, ça s'est avéré le cas [ce soir]», estimait l'entraîneur-chef.

Le principal intéressé était satisfait de son jeu, qu'il ne qualifiait pas de parfait. Il ne faisait pas un plat de son zéro obtenu aux dépens des prochains hôtes du tournoi de la Coupe Memorial.

«J'ai donné un peu trop de retour, les gars ont bloqué beaucoup de lancers devant moi. C'était un match comme les autres. Contre les Remparts ou l'Armada, le but est d'arrêter les rondelles, et c'est ce que j'ai fait», a souligné le gardien de 19 ans.

Avec sa moyenne de buts alloués de 2,54, Desrosiers est le meneur de la LHJMQ à ce niveau. «Je n'y pense pas trop, c'est une affaire d'équipe, les gars font un bon travail pour libérer le devant du filet», ajoutait-il avec modestie et respect pour ses coéquipiers.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer