L'Océanic trébuche encore contre une équipe de bas de classement

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

Tout comme la veille à Drummondville, l'Océanic de Rimouski a accordé un but avec peu de temps à faire au match, s'inclinant cette fois 2-1 devant les Olympiques de Gatineau, qui rejoignent ainsi les Voltigeurs au 16e rang du classement général. L'Océanic s'incline donc pour une seconde fois devant une équipe de bas de classement dans ce voyage de trois rencontres.

L'Océanic, qui a perdu les services de Frédérik Gauthier en fin de première période, a eu de la difficulté à générer de l'attaque lors des 40 premières minutes de ce match à haut niveau d'intensité. Les hommes de Serge Beausoleil ont haussé la cadence au dernier vingt, avec 17 tirs contre seulement trois, mais ils ne sont pas parvenus à tromper la vigilance de François Brassard.

«Encore une fois, le gros but n'est pas venu. Ce sont des choses qui arrivent», a philosophé l'entraîneur-chef de l'Océanic. «Avec 17 lancers contre trois, on a pris les moyens pour gagner en troisième, mais Brassard a fait les arrêts-clés. Ç'a été un match serré des deux côtés, mais on a eu beaucoup de pénalités à tuer, ce qui diminue forcément l'offensive.»

Beausoleil était surtout préoccupé par l'état de santé de Gauthier, sonné par une mise en échec qu'il jugeait plus ou moins légale. «Gauthier a été victime d'une mise en échec du côté aveugle alors qu'il n'avait pas la rondelle. Cette perte nous a évidemment fait mal.»

Coulé par Zykov

L'ex-Drakkar Valentin Zykov a causé l'ensemble des dégâts pour l'offensive des Gatinois, inscrivant les deux buts des siens. Sur son second, marqué à 12:32 de la troisième et qui brisait l'égalité de 1-1 qu'il avait lui-même provoquée, le Russe a battu Philippe Desrosiers d'un tir vif du côté du gant.

En première, les Olympiques n'avaient pas l'air d'une équipe de 17e position, patinant et rivalisant avec l'Océanic. Mais les locaux ont été incapables de concrétiser pendant une double supériorité de 1:23. Rimouski a répliqué en ouvrant le pointage par l'entremise de Michael Joly, qui a bénéficié du bon travail en échec avant de Christopher Clapperton.

L'Océanic s'est montré plus tendu et indiscipliné en deuxième, de sorte que Gatineau a pu créer l'égalité durant un avantage numérique par l'entremise de Zykov, oublié près de Desrosiers. Ce dernier a affronté 28 rondelles dans ce duel contre 33 pour François Brassard.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer