Le jeu de puissance de l'Océanic fait des vagues

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Baie-Comeau) L'Océanic de Rimouski s'est amusé à torpiller le Titan d'Acadie-Bathurst, jeudi. Les jeunes troupiers de Mario Pouliot ont continué d'apprendre à la dure dans ce revers de 7-0 face à une équipe beaucoup plus expérimentée.

Le Titan a tenu le coup tant bien que mal jusqu'à la 15e minute de la deuxième, moment où Jeffrey Truchon-Viel a été chassé de la rencontre pour avoir frappé Christopher Clapperton par-derrière. L'Océanic a réglé le cas des visiteurs en marquant rien de moins que quatre buts durant cette pénalité majeure. Pour ce qui est de Clapperton, il n'est pas revenu dans le match.

«À 2-0 en deuxième, je sentais que c'était un peu ça et là, mais on a très bien réagi par rapport à la pénalité sur la blessure de Clapperton. C'est là qu'on s'est emparé du match», a lancé le patron hockey de l'Océanic, Serge Beausoleil. «Les gars ont montré de la maturité, car ce n'était pas nécessairement facile pour la préparation. On n'a pas vu de jeu individuel, les gars ont respecté le plan de match.»

Le jeu de puissance de l'Océanic a marqué à six reprises au cours de cette rencontre, ce qui égalait un record d'équipe. Il a frappé six fois en cinq occasions, une statistique plutôt rare. Sur le plan individuel, Anthony DeLuca a touché la cible deux fois pour un troisième match consécutif.

L'attaque à cinq a frappé deux fois au premier vingt. Tyler Bolland a lancé les hostilités à 12:55 et, dans la dernière minute,  DeLuca y est allé d'un tir dans la lucarne pour son 35e. L'ex-Drakkar Reilly Pickard ne pouvait rien sur les deux buts.

Loiseau bat Vautour

En deuxième, Pickard se défendait du mieux qu'il le pouvait jusqu'au geste de son coéquipier Truchon-Viel. L'attaque à cinq des locaux a ensuite fusillé le Titan avec des buts de DeLuca, de Frédérik Gauthier, de Vincent Dunn et de Jan Kostalek.

Le but de Kostalek a signifié l'entrée dans le match de Daniel Vautour, cédant devant Alexis Loiseau sur le seul but de la rencontre inscrit à forces égales. À l'autre bout, Louis-Philip Guindon a connu une soirée de travail plutôt relaxe, essuyant seulement 16 tirs pour son premier jeu blanc de la campagne. Le duo Pickard-Vautour a reçu 34 rondelles.

Samuel Morin purgeait son deuxième et dernier match de suspension. Charles-David Beaudoin, William Couture, Jérémy Lépine et Justin Vachon manquaient à l'appel en raison de blessures.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer