RimousKi 5/ Rouyn-Noranda 1: le vrai visage de l'Océanic

Le gardien de l'Océanic Louis-Philip Guindon... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le gardien de l'Océanic Louis-Philip Guindon

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Le retour des joueurs blessés Vincent Dunn et Michaël Joly, ainsi que celui de Frédérik Gauthier et de Samuel Morin du Mondial junior, s'est fait sentir jeudi à Rouyn-Noranda, alors que l'Océanic a infligé un revers de 5-1 aux Huskies.

La formation rimouskoise a marqué quatre buts sans réplique au troisième vingt pour procurer une première victoire au vétéran gardien Louis-Philip Guindon. L'entraîneur-chef Serge Beausoleil a salué le travail de sa brigade défensive, qui était au grand complet sur la glace.

«Louis-Philip Guidon a été vraiment très solide pour nous permettre de rester dans le match en première période et de s'envoler avec la victoire. Il a carrément fermé la porte. La première période n'a vraiment pas été bonne pour nous, mais par la suite, nous avons joué du bien meilleur hockey.»

Beausoleil a salué la performance de Jan Kostalek, Samuel Morin, Charles-David Beaudoin et Simon Bourque. «Nos quatre premiers défenseurs ont été impeccables, ce qui amène beaucoup de stabilité à l'équipe. Ils ont vraiment été très solides. L'arrivée de nos joueurs blessés et de Samuel Morin et de Frédérik Gauthier est comme la meilleure transaction qu'on aurait pu faire. On va avoir une excellente équipe pour la deuxième portion du calendrier.»

L'Océanic affichait jeudi un alignement presque complet. Un seul joueur régulier, Christopher Clapperton, manquait à l'appel. Sa suspension de trois matchs se terminera après le match de ce soir contre les Foreurs de Val-d'Or.

Même s'il a été limité à 4 tirs en première période contre 10 pour les Huskies, l'Océanic a été le seul à marquer. Capitalisant sur un revirement, Vincent Dunn (13e) a souligné son retour au jeu en déjouant le gardien recrue Samuel Harvey. En toute fin d'engagement, Francis Perron (Huskies) a été chassé du match pour sa mise en échec qui a provoqué une coupure à la tête du défenseur. Rimouski n'a toutefois pas profité de cette pénalité majeure. 

Explosion en trosième

En deuxième période, c'était au tour de l'Océanic de dominer la colonne des tirs (14 contre 7), mais les Huskies ont marqué le seul but de l'engagement lorsque Jérémy Auger a déjoué Guindon lors d'un deux contre un. 

L'Océanic a explosé pour quatre buts au dernier tiers. Samuel Morin (3e,a.n.) a redonné les devants aux visiteurs avant une pétarade de trois buts en un peu plus de trois minutes. Anthony DeLuca (26e), qui avait déjà deux mentions d'aide, Dunn (14e) et Michaël Joly (9e) ont mis le match hors de portée des Huskies.

NOTES :

- Guindon a été la cible de 22 tirs contre 30 pour Harvey.

- L'Océanic a performé en avantage numérique avec un but en trois jeux de puissance, tandis que les Huskies ont été muselés en quatre occasions.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer