L'Océanic gagne un duel de gardien contre Shawinigan

Tout le monde a mis la main à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Tout le monde a mis la main à la pâte dans un effort collectif», a résumé Serge Beausoleil, l'entraîneur-chef de l'Océanic.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Après leur cuisant revers subi dimanche à Shawinigan, les joueurs de l'Océanic ont rebondi de belle façon, lundi, pour vaincre les Tigres de Victoriaville 1-0 dans un grand duel de gardiens opposant Chase Marchand et Philippe Desrosiers.

«Ce que j'ai le plus apprécié, c'est qu'en zone adverse, on a été extrêmement dangereux sans leur donner de surnombre. C'est ce qu'on voulait voir, des gars qui paient le prix et qui se mettent la face devant les tirs comme en fin de match, alors que la rondelle ne s'est pas rendue au filet. On a accordé sept chances de marquer, soit trois fois moins que lors du match contre Shawinigan et avec la même équipe. On a créé le double de chances de marquer que les Tigres avec une meilleure gestion de la rondelle en roulant les quatre trios. Tout le monde a mis la main à la pâte dans un effort collectif», a résumé Serge Beausoleil, l'entraîneur-chef de l'Océanic.

«Un gardien de qualité»

«On savait qu'en amenant avec nous un gardien de qualité comme Louis-Philip Guidon, Philippe Desrosiers, un gars qui a besoin d'être challengé, serait fouetté et il a répondu de belle façon.»

Le gardien des Tigres, Chase Marchand, a été bombardé de 15 lancers au premier engagement. Il s'est montré intraitable devant plusieurs tirs dangereux de Tyler Boland et de Deven St-Hilaire. Le premier lancer des Tigres n'est venu qu'après neuf minutes de jeu. Philippe Desrosiers a donné le change à son vis-à-vis, frustrant Mathieu Ayotte lors d'une échappée.

Au second engagement, les Tigres ont montré leurs griffes, obligeant le cerbère rimouskois à multiplier les arrêts-clés. Les locaux ont repris leur vitesse en fin d'engagement jusqu'au tir parfait de Tyler Boland à la faveur d'un premier jeu de puissance, 28 secondes avant la fin de la période.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer