Océanic 1/Shawinigan 6: cuisant revers pour Rimouski

Serge Beausoleil, directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Serge Beausoleil, directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Les Cataractes de Shawinigan ont marqué six buts sans riposte dimanche pour infliger un cuisant revers de 6 à 1 à l'Océanic de Rimouski.

La façon dont son équipe a perdu dimanche est restée en travers de la gorge de Serge Beausoleil, entraîneur-chef de l'Océanic. «Là où on n'est pas content, c'est quand on rate un jeu et on arrête de jouer. C'est un manque de caractère qui nous agace beaucoup et qu'il va falloir changer rapidement parce que ce ne sera pas toléré. Le hockey, c'est comme la vie. Il faut que tu te retrousses les manches...»

Vincent Dunn a subi une fracture au nez dont on ne connaissait pas encore le degré de gravité dimanche soir. «À 2-1, un de nos vétérans, au lieu de donner la rondelle à Alexis Loiseau pour une échappée, cause plutôt un revirement et les Cataractes marquent leur troisième but. Pour moi, c'est le tournant majeur du match. Il faut absolument que nos vétérans se lèvent en l'absence d'éléments importants au championnat junior», a souligné Beausoleil.

Guindon laissé à lui-même

Le gardien Louis-Philip Guindon, qui en était à son premier match dans l'uniforme de l'Océanic, a été laissé à lui-même comme dans un tir au pigeon, a pris comme image Serge Beausoleil. «C'était carrément du tir au pigeon sur Louis-Philip. À force de se faire canarder comme ça, c'est sûr que tu plies l'échine. Je suis attristé que les joueurs aient laissé Guindon en pareille situation. Il avait été sensationnel en première période. Je ne connais pas une équipe dans la ligue qui peut se permettre de perdre un Samuel Morin et un Jan Kostalek qui sont au championnat junior sans ressentir les effets.»

Ce troisième revers consécutif subi par l'Océanic a permis aux Wildcats de Moncton, victorieux dimanche 6 à 5 contre les Sea Dogs de Saint John, de rejoindre à 48 points la formation de Serge Beausoleil au premier rang du classement général du circuit Courteau.

Les Cataractes ont pris une avance d'un but au premier vingt. Un tir sur réception de Anthony DeLuca (25e a. n.) a été le seul moment de joie pour l'Océanic. Le premier but d'une longue réplique des Cataractes est venu moins de deux minutes plus tard de Giovanni Fiore (11e) lors d'un deux contre un suivi du filet de Mathieu Olivier (4e).

En deuxième période, l'Océanic jouait du hockey de rattrapage après les filets de Christophe Lalonde (15e) et le deuxième but de la rencontre de Giovanni Fiore (12e). Le but de Anthony Beauvillier (26e) à 17 secondes de la fin de deuxième période a mis fin aux espoirs des visiteurs.

Au dernier tiers, Anthony Beauvillier (27e a. n.) a inscrit son deuxième but de la partie. Philippe Desrosiers est venu en relève de Louis-Philip Guindon.

NOTES : 26 lancers ont été dirigés sur Antoine Samuel, 32 sur les deux gardiens rimouskois... Les Cataractes ont dominé dans les mises au jeu (42 sur 69) contre 27 pour l'Océanic... Chaque équipe a marqué une fois sur des jeux de puissance en cinq occasions pour les deux formations... En raison de nombreux absents, l'Océanic avait rappelé dimanche l'attaquant Deven St-Hilaire du Collège français de Longueuil (QJHL).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer