Fin de semaine parfaite à Rimouski

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Fin de semaine faste pour l'Océanic. Après une victoire de 8-1 la veille contre Chicoutimi, la troupe de Serge Beausoleil a signé un deuxième gain consécutif en défaisant les Screaming Eagles du Cap-Breton 5-1, samedi au Colisée Financière Sun Life.

L'entraîneur-chef de l'Océanic a principalement apprécié les replis défensifs de ses joueurs. «Il y a des gars qu'on a vu pousser sur leurs lames, moi ça m'émeut. Il n'y a pas plus beau geste d'équipe qu'un joueur qui fait un repli défensif pour aider ses arrières. Quand on voit ça, ce sont des signes encourageants pour notre équipe.»

La présente fin de semaine contraste avec celle de la précédente. «On a eu une mauvaise fin de semaine sur la route avec trois défaites. Serge n'était pas trop content, mais on a bien répondu [vendredi] et aujourd'hui», a noté Michaël Joly (un but, une passe), qui en a fait voir de toutes les couleurs au gardien François Brassard. «Pour mon but, Anthony DeLuca m'a vraiment fait une belle passe.

«On a mal commencé le match, mais les gars se sont repris en mains et ils le voulaient, le match», a ajouté Joly, qui avait connu un difficile retour du camp des Sabres de Buffalo. «Ça n'a pas été facile. J'ai regagné ma confiance avec les entraîneurs.»

La première période samedi a été axée sur la défensive et il a fallu attendre à la 16e minute pour voir Simon Tremblay inscrire le premier but du match sur une passe transversale de Frédérik Gauthier... en désavantage numérique. Les Eagles ont créé l'égalité à 5:24 de la deuxième période lorsque Philippe Desrosiers a fait un cadeau d'un but à Jason Bell sur un tir banal.

Huit minutes plus tard, Brassard n'a pas mieux paru sur le tir de Tyler Boland (4e). Il s'est toutefois repris face à Cameron Darcy sur une échappée en fin de période. Anthony DeLuca (14e) a porté la marque à 3-1 sur un jeu spectaculaire. Joly (8e) et Boland (dans un filet désert) ont complété la marque.

«Il a fallu batailler»

«Il a fallu batailler», a noté Beausoleil. «On n'était pas satisfait de la fin de la première période, où il y a eu une échappée, et du début de la deuxième, qui a été chancelant. Philippe Desrosiers a réalisé les arrêts-clés au moment opportun. Plus le match avançait, plus on a pris le contrôle, c'est ce que j'aime.»

Desrosiers et Brassard ont été la cible de 24 et 23 lancers. L'Océanic ne renouera avec la compétition que vendredi en recevant les Olympiques de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer