Un cauchemar sur la route pour l'Océanic

L'entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'entraîneur-chef de l'Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) La séquence de trois matchs de l'Océanic en 48 heures sur la route en fin de semaine est à mettre au passif de l'équipe rimouskoise qui a encaissé dimanche un troisième revers consécutif. La troupe de Serge Beausoleil s'est inclinée 5-1 contre les Tigres de Victoriaville.

Malgré tout, l'Océanic, qui n'a soutiré qu'un point sur six durant son périple, conserve le premier rang au classement général du circuit Courteau puisque le Phoenix de Sherbrooke a subi deux revers en fin de semaine.

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, est satisfait de l'effort de sa troupe, mais pas des résultats. «Je lève mon chapeau à mes joueurs, on n'avait plus rien dans le réservoir ce soir [dimanche]. Mais on n'a pas arrêté de travailler. En trois matchs, on s'est buté aux gardiens Philip Guindon, Marvin Cüpper et Chase Marchand en plus de sortir d'une longue séquence de 17 matchs en 34 jours, il me semble. C'est une période qu'on appréhendait. On a surtaxé notre jeune brigade défensive qui était à bout de souffle avec la perte de Samuel Morin. Le but de Yan Pavel Laplante en deuxième période nous a fait très mal et a été un point tournant. Notre préoccupation maintenant sera de se centrer sur ce qu'on a à faire. Il y a eu beaucoup d'erreurs défensives dernièrement qui sont le fruit de l'épuisement. Il est temps de retrouver un rythme de matchs beaucoup plus normal.»

Serge Beausoleil a expliqué l'absence de l'alignement de Vincent Dunn pour une raison de «régie interne».

Les filets de Samuel Blais (9e a.n.) et de Gabriel Gagné (5e) ont donné une avance de deux buts aux Tigres au premier vingt.

Marchand en grande forme

À l'engagement médian, les visiteurs ont mis de la pression en zone adverse, mais c'est plutôt Carl Marois (5e) qui a procuré une avance de trois buts aux locaux. En grande forme, le portier des Tigres Chase Marchand a frustré, sur une même échappée, Frédérik Gauthier et William Couture sur un retour de lancer. En désavantage numérique, le but de Yan Pavel Laplante (10e d.n.), seul devant le cerbère rimouskois, a brisé les reins des visiteurs.

Au dernier tiers, Anthony DeLuca (13e) a évité le jeu blanc à l'Océanic. Le deuxième but du match de Carl Gagné (6e) des Tigres à 16:50 de la troisième période n'avait plus grande signification.

Note: Chase Marchand (36) a reçu 36 tirs, Philippe Desrosiers, 29. Seuls les Tigres ont marqué en avantage numérique, un en huit. Aucun filet en quatre opportunités pour les visiteurs. Compte tenu des blessés, l'alignement de l'Océanic ne comptait dimanche que 17 joueurs, plus les deux gardiens.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer