Trois buts sans riposte pour l'Océanic

Serge Beausoleil, directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Serge Beausoleil, directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) L'Océanic a marqué trois buts sans riposte pour infliger un revers de 4-2 aux Huskies de Rouyn-Noranda, vendredi au Colisée.

«Les Huskies n'avaient pas la meilleure fiche de la ligue avant le match jeudi pour rien. Ils ont aussi la meilleure défensive du circuit», a noté l'entraîneur-chef Serge Beausoleil.

«C'est un match serré et il a fallu encore travailler fort. On n'avait pas d'espace sur la patinoire, mais on est restés calmes dans l'ensemble Ce n'est une mauvaise chose de ne pas avoir des matchs faciles, ce qui nous apprend à jouer du hockey dans le sens du monde.»

Il n'a fallu que 12 secondes en début de match à Frédérik Gauthier pour se démarquer à son retour au jeu après avoir soigné une blessure à une côte. Il s'est fait voler un but par le gardien Alexandre Bélanger. Les Huskies ont été plus opportunistes. Un tir d'Allan Caron a battu Philippe Desrosiers à la toute fin du premier engagement.

«Une addition inqualifiable»

«Frédérik Gauthier a été huit en neuf sur les mises en jeu au premier vingt. C'est une addition inqualifiable pour notre équipe. Un gars extrêmement important qui va jouer un rôle de leader cette année. Il a joué un très fort match avec Christopher Clapperton et Vincent Dunn. Je vous dis que ce n'est pas facile de jouer contre eux», a souligné Beausoleil.

Guillaume McSween (2e) a marqué le premier but des locaux à 9:13 de la deuxième période, mais Julien Nantel a rapidement répliqué. Mickaël Joly (3e) a toutefois profité d'un avantage numérique pour créer l'égalité avec 68 secondes à faire à la période.

Avec moins de trois minutes à jouer au match, Anthony DeLuca (12e) a marqué le but de la victoire avec un tir que Bélanger n'a jamais vu. Simon Tremblay (1er) a complété dans un filet désert. «Alexandre Bélanger a fait des arrêts miraculeux en troisième période, sinon on serait partis avec la victoire bien avant», a indiqué Beausoleil.

NOTES : Les Huskies ont mis Desrosiers à l'épreuve 29 fois, tandis que Bélanger a réalisé 22 arrêts... L'ex-joueur de l'Océanic, Michel Ouellet, a été nommé directeur du développement des joueurs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer