Océanic: une seconde de trop

Vladimir Bryukvin a compté le premier but de... (Collaboration spéciale, Rémi Sénéchal)

Agrandir

Vladimir Bryukvin a compté le premier but de l'Océanic à la toute fin de la première période.

Collaboration spéciale, Rémi Sénéchal

Partager

Carl Thériault, collaboration spéciale
Le Soleil

(Rimouski) Le Drakkar de Baie-Comeau a mis un terme à une séquence de huit gains consécutifs de l'Océanic en infligeant un revers de 5-4 à la troupe de Serge Beausoleil, jeudi.

Valentin Zykov, qui avait créé l'égalité avec 1,2 seconde à faire à la troisième période, a scellé l'issue de la rencontre en fusillade. Il effaçait du  même coup une remontée de trois buts de l'Océanic au troisième vingt.

Le but égalisateur du Drakkar est plutôt resté sur le coeur de Beausoleil. «Je n'aime pas perdre. C'est de la façon dont on a perdu qui est un peu décevante. On va revoir les clips.»

«Mais ce sont des choses qui arrivent», a ajouté l'entraîneur-chef de l'Océanic. «On est allé chercher 17 points sur 18 au cours de nos neuf derniers matchs, on ne fera pas la fine gueule. Mais on n'était pas censé échapper ce match à 1,2 seconde de la fin. On avait deux gars qui faisaient carrément le piquet dans notre zone au lieu de protéger l'enclave, des vétérans de surcroît. Notre retour dans le match en troisième période était extrêmement intéressant, mais on n'avait aucune raison de laisser filer ce match.»

De l'autre côté de la patinoire, Éric Veilleux considérait que son équipe méritait les deux points. «On a bien géré notre match avec 11 attaquants au départ, puis on a perdu Alec Jon Banville. On n'a pas joué un gros match qui passera à l'histoire, c'est sûr. Mais je ne pense pas qu'on ne méritait pas les deux points.

«Les gars n'ont pas lâché. On a eu du jus tout le long du match. On a travaillé fort quand il fallait le faire dans la grande majorité du match. En troisième période, certains de mes joueurs ont joué un peu de mollesse. Notre but à 1,2 seconde de la fin a été chanceux. »

Bombardé de 14 tirs au premier vingt, le gardien Philippe Cadorette a tout arrêté, sauf le retour de lancer de Frédérik Gauthier que Vladimir Bryukvin (2e) a logé dans le haut du filet en fin d'engagement. Auparavant, Gabryel Paquin-Boudreau (12e, a.n.) avait inscrit le premier but du match.

Les ouvertures se sont faites plus rares au second vingt. Philippe Desrosiers a mal paru sur un tir inoffensif de Carl Gélinas (9e), qui donnait une avance d'un but à 17:51.

Le dernier tiers a été beaucoup plus mouvementé.  Maxim Lamarche (4e) a inscrit un deuxième but sans riposte pour le Drakkar à 2:23, mais Samuel Morin (3e) a répliqué 56 secondes plus tard. Le meilleur buteur de l'Océanic, Peter Trainor (23e) a ensuite égalisé les chances à 7:09, puis Gauthier (14e) a profité d'une bévue des visiteurs pour marquer en désavantag e numérique à 9:56 pour donner les devants aux locaux pour la seule fois du match. Zykov a ramené tout ce beau monde à la case départ avec 1,2 seconde à jouer à la période.

NOTES : 29 tirs ont été dirigés sur Cadorette, 35 sur Philippe Desrosiers... Le Drakkar jouait sans les services de son meilleur buteur, l'ex-Océanic Petr Straka, malade. Le défenseur Jan Kostalek était de retour au jeu pour Rimouski après une absence de 20 matchs pour blessure... Avec une septième place, l'Océanic a fait son entrée dans le classement hebdomadaire des 10 meilleures formations de la Ligue canadienne.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer