Un été de changements pour Desharnais

Échangé aux Oilers par le Canadien le 28... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Échangé aux Oilers par le Canadien le 28 février, David Desharnais a signé cet été un contrat d'un an avec les Rangers.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) David Desharnais vit un été rempli de nouveautés, au travail comme à la maison. En plus d'avoir signé un contrat avec une nouvelle formation, les Rangers de New York, le hockeyeur de Laurier-Station est devenu papa pour la première fois, il y a un mois.

«C'était une des plus belles journées de ma vie quand mon p'tit gars est né», affirme l'ancien joueur du Canadien, rencontré mercredi soir lors d'un souper-bénéfice tenu dans le cadre du Pro-Am Gagné-Bergeron, au Club de golf La Tempête. «J'imagine que ça va juste continuer à aller en augmentant pour le reste de notre vie.»

Aucun cerne sous les yeux de Desharnais. Il louange sa copine, l'animatrice Isabelle Desjardins, qui s'occupe du petit Victor lors des nuits plus difficiles, histoire de permettre à son chum hockeyeur de conserver ses énergies. 

Même si la venue de bébé a été (et demeurera) le plus grand changement dans la vie de Desharnais, son embauche par les Rangers n'a rien d'anecdotique. Dans la Grosse Pomme, il tentera de donner un second souffle à sa carrière, lui qui se remet d'une saison difficile et mouvementée. Il aurait signé un contrat d'un an évalué à 1 million $.

Après avoir vu son temps d'utilisation diminué chez le Canadien (10 points en 31 matchs), Desharnais a été échangé le 28 février aux Oilers d'Edmonton contre le défenseur Brandon Davidson. Dans la troupe à Connor McDavid, il a accumulé huit points en 31 matchs, saison et séries confondues.

Malgré son rôle à nouveau limité, Desharnais affirme avoir adoré son expérience. Il a d'ailleurs joué plus de matchs en séries que ses ex-amis de Montréal, les Oilers atteignant la deuxième ronde.

Durer, symbole de victoire

Longtemps utilisé dans le premier trio chez le Canadien, Desharnais reconnaît aujourd'hui que ses jours sur les unités offensives d'une équipe de la LNH sont peut-être comptés. Dans une ligue rajeunissant à vue d'oeil, le simple fait de durer, de rester, sera symbole de victoire pour le petit attaquant, qui aura 31 ans d'ici le début de la prochaine saison.

«Je pense que je peux me promener un peu partout [dans l'alignement], mais je pense que sur une troisième ligne, c'est ça mon rôle. Durant l'année, ça peut bouger, mais je suis rendu là et c'est bien correct. [...] C'est mieux de partir sur la troisième et de finir sur la première» que le contraire, ajoute-t-il.

Reconnu pour sa détermination, Desharnais admet devoir faire plus d'efforts que jamais pour garder une place avec les grands. «Il faut que tu sois encore plus discipliné, que tu travailles encore plus fort pour pouvoir espérer continuer», dit-il.

Le Pro-Am Gagné-Bergeron a lieu jeudi, au Complexe sportif L'Ancienne-Lorette. Les festivités d'avant-match, dont la traditionnelle signature d'autographes, débuteront à 16h. La rencontre aura lieu dès 19h. Max Pacioretty, Jonathan Drouin, Phillip Danault et Jonathan Marchessault feront partie de la vingtaine de joueurs de la LNH en action dans cet affrontement au profit de trois organismes d'aide aux enfants de la région de Québec. Plus de détails au proam2017.com.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer