Pittsburgh acclame ses champions

Une foule estimée à 650 000 personnes a... (AP, Gene J. Puskar)

Agrandir

Une foule estimée à 650 000 personnes a acclamé Sidney Crosby et les Penguins, mercredi, à Pittsburgh. Le capitaine est descendu plusieurs fois de la camionnette dans laquelle il prenait place pour permettre aux partisans de toucher la Coupe Stanley.

AP, Gene J. Puskar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pittsburgh

La conquête de la Coupe Stanley par les Penguins de Pittsburgh, premier club de la LNH à conserver leur titre en près de 20 ans, a engendré de loin le défilé le plus imposant des cinq championnats de l'organisation.

On estimait à 650 000 le nombre de personnes rassemblées le long d'un trajet qui s'est conclu au Point State Park, une belle journée ensoleillée aidant. «Ces gars-là sont de féroces compétiteurs, a dit l'entraîneur Mike Sullivan à la foule. Ils savent comment gagner, tout simplement.» L'an passé, ce sont environ 400 000 partisans qui ont pris part à la fête.

Pendant le défilé, le capitaine Sidney Crosby est descendu plusieurs fois de la camionnette dans laquelle il prenait place pour se diriger vers la foule avec la Coupe dans les mains, permettant aux partisans de toucher au précieux trophée. «Quand vous regardez toutes les blessures avec lesquelles nous avons dû composer, je crois que 34 joueurs ont enfilé l'uniforme», a dit Crosby. «C'était un effort d'équipe. Je suis tellement fier de faire partie de ce groupe. C'était spécial de répéter l'exploit. Nous savions tous à quel point ce serait difficile, mais c'est une incroyable équipe.»

Alors que les joueurs étaient présentés aux amateurs par Ryan Mills, annonceur maison au PPG Paints Arena, les partisans ont d'ailleurs appris que le défenseur Ian Cole jouait malgré des fractures aux côtes et à une main. Nick Bonino, qui s'est brisé une jambe en bloquant un tir de P.K. Subban, lors du match numéro 2, était parmi la foule, prenant des autoportraits.

Fleury en vedette

Même s'il n'a pas pris la parole, le gardien Marc-André Fleury a été une des vedettes de journée. Au lendemain de la conquête de la Coupe Stanley, le Québécois de 32 ans avait accepté de lever la clause de non-échange de son contrat en vue du prochain repêchage de l'expansion.

Alors que Fleury se promenait dans les rues avec son éternel sourire, la foule scandait son nom, comme elle le fait depuis 13 saisons. Le volume a augmenté quand il est monté sur la scène avant d'être rejoint par Matt Murray, qui a pris son poste de partant.

Phil Kessel, acquis des Maple Leafs de Toronto il y a deux saisons, a été parmi les plus acclamés. Kristen Pearce, de Green Bay, s'est rendue à Pittsburgh en voiture pour applaudir le natif du Wisconsin. Elle a eu la chance de le voir signer son chandail et sa pancarte, où était inscrit : «Nous avons conduit à partir du Wisconsin pour voir notre champion de la coupe Stanley!»

Les Penguins ont également tout raflé en 1991, en 1992 et en 2009. Ils sont la première équipe depuis les Red Wings de Detroit, en 1997 et 1998, à gagner la Coupe Stanley lors de deux années consécutives, et aussi la première à réaliser l'exploit depuis l'entrée en vigueur du plafond salarial, en 2005.  Avec LNH. com




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer