Les Penguins opportunistes

Jake Guentzel (au centre) a permis aux Penguins... (AP, Gene J. Puskar)

Agrandir

Jake Guentzel (au centre) a permis aux Penguins de Pittsburgh de remporter le premier match de la série finale de la Coupe Stanley, lundi soir, en déjouant le gardien des Predators, Pekka Rinne, tard en troisième période.

AP, Gene J. Puskar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pittsburgh

Jake Guentzel a marqué sur le premier tir de son équipe en 37 minutes de jeu et les Penguins de Pittsburgh ont difficilement battu les Predators de Nashville 5-3, lundi soir, lors du premier match de la finale de la Coupe Stanley.

Les Penguins prennent donc les devants 1-0 dans la finale. Les Predators tirent de l'arrière dans une série pour une première fois. Le deuxième affrontement aura lieu mercredi soir, au PPG Paints Arena de Pittsburgh.

Guentzel, le meilleur buteur des séries, a inscrit son 10e but du tournoi printanier. Il s'est amené sur l'aile droite et il a décoché un puissant tir des poignets qui a touché l'épaule gauche de Pekka Rinne avant de faire bouger les cordages.

«Jake a fait du très bon boulot pour nous, a mentionné l'entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan. Lors de la dernière série, nous avions l'impression qu'il était un peu plus fatigué. Notre personnel d'entraîneurs a tenté de trouver une façon de lui couper quelques minutes afin de lui enlever un peu de pression. Nous savons que c'est un très bon joueur.»

Aucun tir en deuxième période

Avant le but de Guentzel, à 16:43 du troisième vingt, les Penguins n'avaient effectué aucun tir depuis la fin du premier engagement. La troupe de Sullivan n'a décoché que 12 lancers dans la rencontre.

«Ce n'est pas la meilleure façon de l'emporter, a affirmé le capitaine des Penguins, Sidney Crosby. Nous devons améliorer certaines choses. Nous avons eu quelques occasions de tirer, mais nous avons raté le filet ou ils ont été bloqués. Je ne croyais que ç'avait duré si longtemps, mais les statistiques ne mentent pas. Nous devrons être meilleurs sur cette facette du jeu.»

Evgeni Malkin, Conor Sheary et Nick Bonino, à deux reprises, ont également touché la cible pour les Penguins, qui ont pris les devants 3-0 avant de laisser leurs adversaires venir de l'arrière. Crosby et Chris Kunitz ont quant à eux amassé deux mentions d'aide chacun.

But refusé

Ryan Ellis, Colton Sissons et Frédérick Gaudreau ont répliqué pour les Predators, qui ont vu les arbitres leur refuser un but au premier engagement, à la suite d'un tir de P.K. Subban. Mike Fisher s'est fait complice de deux filets des siens.

Matt Murray a été bousculé à plusieurs occasions et il n'a pas connu une soirée reposante, mais il a tout de même réalisé 23 arrêts devant le filet des Penguins. À l'autre bout de la patinoire, Rinne a cédé quatre fois sur 11 lancers.

«Je savais que nous faisions un bon travail en défensive, mais je ne savais pas que ça faisait si longtemps, a fait savoir l'entraîneur-chef des Predators, Peter Laviolette, sur la séquence sans tir des Penguins. Ils forment une bonne équipe et nous les respectons.»

Une victoire en deux temps

Les Predators n'ont pas semblé intimidés par la foule en début de rencontre et ils ont décoché les premiers tirs de qualité. Les hommes de Laviolette croyaient même avoir ouvert le pointage à la huitième minute de jeu. Subban a effectué un tir des poignets précis qui a trompé la vigilance de Murray, mais Sullivan a contesté le but prétextant qu'il y avait eu un hors-jeu en entrée de zone. Après vérification, les arbitres lui ont donné raison et le score est resté inchangé.

«Ce but refusé a changé l'allure de la partie, a avoué le pilote des Predators. Nous avons bien joué et nous n'avons pas donné beaucoup d'occasions de marquer, mais ils en ont profité.»

Les Penguins ont retrouvé leurs jambes par la suite, eux qui n'avaient tenté aucun tir vers le filet de Rinne avant cette séquence. Lors d'un avantage numérique de deux joueurs, Malkin a déjoué le gardien des Predators grâce à un puissant lancer frappé et Sheary a complété une superbe passe de Kunitz pour doubler l'avance des siens 65 secondes plus tard. Bonino a suivi en marquant son troisième but des séries à 19:43 du premier vingt, sur le dernier tir des Penguins avant le but victorieux.

Les visiteurs ont réduit l'écart deux fois alors qu'ils évoluaient avec un joueur en plus. Ellis a d'abord inscrit sa formation au tableau indicateur grâce à un excellent tir sur réception et Sissons a accidentellement fait dévier un lancer de Roman Josi derrière Murray pour porter la marque à 3-2 Penguins. Austin Watson a par la suite mis la table pour le but de Gaudreau en réalisant un échec avant soutenu en zone adverse.

Complètement dominés depuis plus d'un demi-match, les Penguins se sont cependant sauvés avec la victoire quand Matt Cullen a bien travaillé le long de la bande avant de remettre la rondelle à Guentzel. La jeune recrue de 22 ans a mis fin à une disette de huit parties et il a marqué un quatrième but vainqueur au cours des présentes séries. Bonino a scellé l'issue du duel dans une cage déserte.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer