Martin s'attend à une belle résistance des Predators

Jacques Martin se dit chanceux d'atteindre la finale... (Archives AP)

Agrandir

Jacques Martin se dit chanceux d'atteindre la finale pour une deuxième année de suite, tout en étant conscient que le dernier pas est le plus difficile.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Pittsburgh) «J'ai travaillé pendant 30 ans avant d'en gagner une. Je réalise à quel point je suis chanceux d'obtenir aussi rapidement une opportunité d'en gagner une deuxième.»

Jacques Martin est un homme satisfait. L'entraîneur franco-ontarien des Penguins de Pittsburgh ressent une certaine fébrilité à l'idée de participer à une deuxième finale de la Coupe Stanley consécutive à compter de lundi.

Avant le début de la finale de l'Est, Martin disait respecter au plus haut point les Sénateurs d'Ottawa. Quand la série a pris fin en deuxième période de prolongation lors du septième match, jeudi, son discours n'a pas changé.

«Bien. Ce fut une série, disons, qui a été chaudement disputée. Je regarde la majorité des parties. Elles ont été très serrées. Nous avons disputé des matchs au pointage bas. Ça démontre bien l'engagement des deux équipes. Les Sénateurs ont très bien joué. Leur gardien a été exceptionnel», raconte l'adjoint à l'entraîneur des Penguins.

«J'ai travaillé... (Photos AP; Source : LNH; Infographie La Presse canadienne) - image 2.0

Agrandir

Photos AP; Source : LNH; Infographie La Presse canadienne

«Je regarde les chances de marquer que nous avons réussi à créer, particulièrement à partir de la quatrième partie, quand nous avons retrouvé notre style de jeu. Nous avons passé la majorité du temps en territoire offensif. Nous avons bien contrôlé la rondelle. Malgré tout cela, j'ai été impressionné par le niveau d'engagement des Sénateurs. Ils ont vraiment donné un très bel effort.»

Puisqu'il est question d'engagement, Martin s'est dit fort impressionné par le travail de Jean-Gabriel Pageau. «C'est un joueur qui amène beaucoup d'énergie.»

L'entraîneur d'expérience s'attend à ce que les Predators de Nashville offrent une belle résistance en finale. «Chaque ronde est plus difficile que la précédente», croit-il.

«Les Predators sont semblables aux Sénateurs. Leur force réside aussi dans leur brigade défensive. Ils misent aussi sur un gardien de qualité. Ils jouent de l'excellent hockey. Ils ont quand même défait les Blackhawks de Chicago en quatre parties, avant de sortir les Blues de St. Louis et les Ducks d'Anaheim. Nous savons que c'est une équipe très inspirée. Elle vivra sa première expérience dans les séries de la Coupe Stanley.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer