Les Ducks veulent attaquer le deuxième match en force

Surclassés dans plusieurs aspects du jeu dans le... (AP, Chris Carlson)

Agrandir

Surclassés dans plusieurs aspects du jeu dans le premier match contre Nashville, les joueurs des Ducks d'Anaheim sont conscients qu'ils doivent imposer le rythme dès le début du deuxième match, dimanche.

AP, Chris Carlson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Greg Beacham
Associated Press
Anaheim

Les Ducks ont bâti leur saison sur une incroyable résilience, mais ils sont conscients qu'ils ne pourront pas connaître un autre départ tardif dimanche soir, lors du deuxième match de la finale de l'Association de Ouest les opposant à la meilleure équipe des séries jusqu'à présent, les Predators de Nashville.

«Pour être honnête, la performance que nous avons offerte vendredi, ça ne ressemblait pas du tout à un match d'une finale d'association, a avoué l'attaquant des Ducks Andrew Cogliano, samedi, après un léger entraînement matinal.

«J'essaie de me remémorer ce qui a bien pu mener à ce genre de début de rencontre, mais sur l'aspect plus émotionnel, nous n'avons pas entamé cet affrontement comme nous étions supposés. Sur une note plus positive, nous avons perdu en temps supplémentaire, alors je crois que nous sommes parvenus à tempérer l'énergie des Predators.»

De l'automne au printemps, à domicile comme à l'étranger, les départs lents sont devenus coutumes chez les Ducks lors des deux dernières saisons. La troupe de Randy Carlyle s'est toujours appuyée sur la contribution de leurs vétérans, lorsque l'équipe en avait le plus besoin.

L'an dernier, les Ducks ont transformé leur départ canon en titre de la section Pacifique, mais s'étaient par la suite inclinés en sept rencontres face aux Predators.

La formation californienne a connu un début de saison plutôt laborieux, mais a tout de même réussi à remporter le titre de section pour une cinquième année consécutive, avant de balayer leur série de premier tour face aux Flames de Calgary. Et ils ont bien failli voir leur saison se terminer au deuxième tour, tirant de l'arrière 0-2 face aux Oilers d'Edmonton avant de finalement l'emporter lors du septième match.

Rarement en avance

Au total, les Ducks ont eu les devants moins de 24 minutes lors des 255 dernières minutes de jeu.

«Je ne crois pas que nous pouvons trouver une autre façon d'expliquer la situation : nous devons nous impliquer émotionnellement dans le match dès le tout début», a stipulé Cogliano.

Seulement deux jours après avoir éliminé les Oilers en deuxième ronde, les Ducks ont dû faire face aux Predators - et ils ont été surclassés sur plusieurs aspects durant de longues minutes face à des adversaires bien reposés.

«Les débuts de rencontre en séries sont excessivement importants, a ajouté le défenseur Cam Fowler. Ça leur a donné un bon élan et ça nous a coûté la rencontre, alors nous devons nous assurer de renverser la vapeur lors de la prochaine partie.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer