Les Européens qui ont marqué la LNH

Peter et Anton Stastny, qui entourent ici le... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Peter et Anton Stastny, qui entourent ici le dg Maurice Fillion, ont fait défection de la Tchécoslovaquie pour se joindre aux Nordiques de Québec en 1980. Un an plus tard, leur frère aîné Marian les rejoignait.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne

Il serait difficile d'imaginer la LNH sans ses vedettes européennes.

Avant la fin des années 70, très peu de joueurs de l'extérieur de l'Amérique du Nord avaient toutefois réussi à se tailler une place dans la meilleure ligue de hockey au monde. La Série du siècle de 1972 entre le Canada et l'Union soviétique a permis de réaliser à quel point le hockey européen avait évolué. Et la création de l'Association mondiale au début des années 70 lui a procuré une scène pour le démontrer. Dans le cadre des capsules hebdomadaires sur le centenaire de la LNH, Bill Beacon, de La Presse canadienne, se penche sur ces Européens qui ont laissé une marque sur la LNH.

***

Ulf Sterner

Cet ailier gauche suédois est devenu le premier joueur à avoir vu le jour et avoir été formé en Europe à jouer dans la LNH lorsqu'il s'est joint aux Rangers de New York pendant la saison 1964-1965. Il n'a joué que quatre matchs.

***

Borje Salming

Le talentueux défenseur est devenu en 1973 le premier Européen à devenir un véritable joueur d'impact dans la LNH à son arrivée avec les Maple Leafs de Toronto. Ce Suédois a pris part à 1148 matchs en 17 saisons dans la LNH et a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1996.

***

Anders Hedberg et Ulf Nilsson

S'il existait encore des doutes quant aux chances de voir des Européens briller en Amérique du Nord, Anders Hedberg et Ulf Nilsson les ont effacés. Les deux Suédois ont connu du succès avec les Jets de Winnipeg, dans l'Association mondiale, en 1974 et ont évolué sur un trio en compagnie de la super-vedette Bobby Hull. Hedberg et Nilsson ont ensuite signé des contrats avec les Rangers de New York en 1978.

***

Vaclav Nedomansky

Le joueur de centre originaire de la Tchécoslovaquie était âgé de 30 ans lors qu'il est devenu le premier joueur du bloc de l'Est à faire défection pour évoluer en Amérique du Nord. Nedomansky s'est d'abord joint aux Toros de Toronto de l'Association mondiale avant de signer un contrat, en 1977, avec les Red Wings de Detroit. Il a passé sept saisons dans la LNH.

***

Les frères Stastny

Peter et Anton ont fait défection de la Tchécoslovaquie pour se joindre aux Nordiques de Québec en 1980, avant que leur frère aîné Marian ne les rejoigne, un an plus tard. Pendant les années 80, Peter Stastny a été le deuxième pointeur dans la LNH derrière Wayne Gretzky.

***

Viacheslav Fetisov

Le défenseur étoile a insisté pendant des années auprès des autorités soviétiques pour obtenir la permission de jouer dans la LNH. Celles-ci ont cédé en 1989, lorsque Fetisov et sept autres vétérans, dont Igor Larionov et Sergei Makorov, ont reçu la permission de déménager leurs pénates en Amérique du Nord.

***

Mats Sundin

Les Nordiques de Québec ont fait du grand joueur de centre le premier Européen à être sélectionné au tout premier rang du repêchage de la LNH, en 1989. Sundin a joué pendant 19 saisons dans la Ligue nationale, avec Québec, Toronto et Vancouver. Il a été admis au Temple de la renommée du hockey en 2012.

***

Teemu Selanne

Le Finlandais est le détenteur d'un record qui pourrait ne jamais être égalé: 76 buts pour une recrue, une marque établie lors de la saison 1992-1993 avec les Jets de Winnipeg.

***

Pavel Bure

La «Fusée russe» a amorcé sa carrière dans la LNH avec les Canucks de Vancouver en 1991. À sa retraite, il avait connu deux saisons de 60 buts et trois autres avec au moins 59 buts.

***

Jaromir Jagr

Toujours actif à l'âge de 45 ans, l'ailier tchèque a remporté la Coupe Stanley à ses deux premières saisons dans la LNH, en 1991 et en 1992, avec les Penguins de Pittsburgh. Cinq fois vainqueur du trophée Art Ross remis au meilleur marqueur dans la LNH, il occupe le deuxième rang dans l'histoire de la Ligue au chapitre des points (1914), et le quatrième échelon pour le nombre de matchs (1711).

***

Jarmo Kekalainen

En février 2013, ce Finlandais, qui n'avait participé qu'à 55 matchs à titre de joueur dans la LNH, est devenu le premier Européen à se voir confier le poste de directeur général d'une formation de la ligue, avec les Blue Jackets de Columbus.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer