100 ans de redresseurs de torts

Dale Hunter a présenté un mélange parfait de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Dale Hunter a présenté un mélange parfait de robustesse et savoir-faire autour du filet au cours de sa carrière de 19 ans. Sur la photo, il se frotte à Chris Chelios du Canadien, en 1985.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Plusieurs pugilistes ont lacé les patins et jeté les gants dans la Ligue nationale de hockey au fil des ans. En voici quelques-uns parmi les meilleurs :

Dave Williams

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles celui que l'on surnommait «Tiger» se retrouve au haut de cette liste. Williams jouait un hockey très physique, ne craignait personne et laissait souvent ses poings parler pour lui.

Sa carrière s'est échelonnée de 1974 à 1988 et il est toujours le recordman de la LNH avec 3966 minutes de pénalités.

Williams aimait aussi animer la foule, enfourchant son bâton comme un balai quand il trouvait le fond du filet.

Chris Nilan

Nilan a pendant longtemps protégé les meilleurs attaquants du Tricolore : 523 de ses 688 matchs dans la LNH ont été joués dans l'uniforme du Canadien.

De 1979 à 1992, Nilan a passé 3043 minutes au cachot, dont 358 en 1984-1985, soit 20 de plus que la saison précédente, menant la ligue dans les deux cas.

S'il était reconnu pour ses poings, Nilan savait aussi aider son équipe offensivement, réussissant une saison de 21 buts en 1984-1985 et de 19 l'année suivante.

Après des passages avec les Rangers et les Bruins de Boston, Nilan a disputé les 17 derniers matchs de sa carrière à Montréal.

Dale Hunter

Hunter présentait un mélange parfait de robustesse et savoir-faire autour du filet au cours de sa carrière de 19 ans.

Le pugnace attaquant se battait quand il le fallait, mais il savait aussi aider son équipe autrement.

Quand il a mis un terme à sa carrière, il avait 1020 points - dont 323 buts - au compteur, en plus de 3565 minutes de punitions.

Hunter était aussi reconnu pour ses coups salauds, notamment face à Pierre Turgeon, alors que ce dernier célébrait un but.

Dave Semenko

Dave Semenko, le protecteur de Wayne Gretzky, a... (Photothèque Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Dave Semenko, le protecteur de Wayne Gretzky, a maille à partir avec Chris Nilan, qui a longtemps protégé les meilleurs attaquants du Tricolore.

Photothèque Le Soleil

Les joueurs adverses savaient que s'ils cherchaient noise au 99, ils auraient affaire au 27.

C'était de cette façon que ça fonctionnait pendant les grosses années des Oilers, dans les années 80. Semenko protégeait Wayne Gretzky et s'assurait que La Merveille avait l'espace nécessaire sur la patinoire.

Semenko n'avait pas à se battre souvent, mais il ne refusait aucune invitation. Sa main droite avait d'ailleurs très bonne réputation.

Son unique présence sur la patinoire était souvent suffisante pour décourager les adversaires de se montrer trop entreprenants avec Gretzky et les autres vedettes des Oilers.

Bob Probert

Bob Probert était le bagarreur le plus redouté... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Bob Probert était le bagarreur le plus redouté de son époque et il amassait également sa part de points : il a connu quatre saisons de 40 points ou plus.

Photothèque Le Soleil

Probert a passé 16 saisons dans la LNH avec les Red Wings de Detroit et les Blackhawks de Chicago. Probert apportait un peu du caractère de ces deux villes à la dure réputation sur la glace, au grand plaisir des partisans.

L'Ontarien était le bagarreur le plus redouté de son époque et il amassait également sa part de points : il a connu quatre saisons de 40 points ou plus.

Sa meilleure campagne a été celle de 1987-1988, alors qu'il a amassé 62 points et 398 minutes de punitions.

Tie Domi

À 5'10'', Domi était souvent quelques pouces plus petit que ses adversaires pugilistes.

Il faisait toutefois contrepoids avec de solides uppercuts et de vicieux coups qui lui ont permis d'envoyer au tapis ses partenaires de danse les plus imposants.

Domi a livré plusieurs combats mémorables au cours de sa carrière de 16 saisons, dont quelques-uns avec Probert. Il a même déjà essayé de s'en prendre à deux joueurs des Stars de Dallas en même temps.

Et il y a ce fameux incident avec un partisan à Philadelphie. Domi a éclaboussé d'eau des partisans assis derrière le banc des punitions et l'un d'eux n'a pas apprécié. Il a enjambé la baie vitrée et reçu quelques bons coups de la part de Domi avant que les officiels ne puissent intervenir. 




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer