Les Oilers doivent se regrouper pour mieux se relever

Le gardien des Oilers d'Edmonton, Cam Talbot, n'a... (La Presse canadienne, Jeff McIntosh)

Agrandir

Le gardien des Oilers d'Edmonton, Cam Talbot, n'a pas très bien paru lors du troisième match, ayant été battu à six reprises. Il conserve cependant la confiance de l'entraîneur Todd McLellan.

La Presse canadienne, Jeff McIntosh

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Edmonton

Ils n'ont peut-être pas beaucoup d'expérience en séries éliminatoires, mais les Oilers d'Edmonton savent déjà ce qu'il faut faire pour rebondir après une défaite démoralisante.

Alors qu'ils doivent se regrouper après un revers de 6-3 face aux Ducks d'Anaheim, les joueurs des Oilers ont rappelé qu'ils ont aligné deux victoires face aux Sharks de San Jose après avoir encaissé une défaite de 7-0 en première ronde.

Après avoir gagné les deux premiers matchs à Anaheim au deuxième tour, les Oilers ont été ramenés sur terre, dimanche soir, au Rogers Place. Les Ducks ont ouvert la marque après 25 secondes et ils menaient 3-0 après 12 minutes de jeu. «Nous allons nous en remettre, comme nous l'avons fait face aux Sharks», a mentionné l'entraîneur-chef des Oilers, Todd McLellan, lundi­.

«Nous sommes dans la même position même si ça semble un peu plus démoralisant. Je ne sais pas si c'est la manière que nous avons joué, mais c'est le sentiment que je ressens par la série de questions.»

Les Oilers ont rebondi temporairement dimanche, créant l'égalité 3-3 avant de voir les Ducks reprendre le contrôle du match.

Avec une pause de deux jours avant le quatrième match, mercredi au Rogers Place, les Ducks ont décidé de quitter la ville pour passer du temps à Kelowna, en Colombie-Britannique.

«Je ne pense pas que c'est une mauvaise idée, a mentionné McLellan. Si nous avons la chance de prolonger notre parcours, c'est peut-être quelque chose que nous pourrions faire. Les partisans des Oilers sont très émotifs et ils sont partout, ce qui est positif pour nous.»

Le gardien Cam Talbot n'a pas été à son meilleur lors du troisième match. Les Ducks ont touché la cible deux fois sur leurs trois premiers tirs et Talbot a mal paru sur le but gagnant de Chris Wagner en deuxième période. «Il aimerait bien sûr revoir ce tir, mais je ne vais pas le critiquer. Nous ne serions pas en avance 2-1 sans son brio», a rappelé McLellan.

Eberle n'en fait «pas assez»

L'entraîneur avait été plus sévère dimanche soir quand il avait été questionné sur la contribution de Jordan Eberle, disant qu'il n'en faisait «pas assez». Eberle a amassé seulement deux aides en neuf rencontres depuis le début des séries.

L'attaquant de 26 ans évolue sur le deuxième trio en compagnie de Ryan Nugent-Hopkins et de Milan Lucic, mais Eberle a aussi joué aux côtés de Connor McDavid, dimanche.

«Il apprend aussi au fur et à mesure que les séries avancent, a dit McLellan au sujet d'Eberle. C'est bien de réussir de bons jeux le long de la rampe et de bien jouer dans son territoire, mais il faut aussi contribuer en avantage numérique.»

Les Oilers ont profité de 3 de leurs 12 occasions en avantage numérique depuis le début de la série face aux Ducks et ils pourraient bénéficier d'une meilleure exécution dans le cercle des mises en jeu. Les Ducks ont gagné 12 des 23 mises en jeu quand ils sont en désavantage numérique. «L'un va avec l'autre, a mentionné McLellan. Vous avez l'occasion de commencer à 25 pieds du filet, mais si vous perdez la mise en jeu, vous vous retrouvez à 200 pieds du filet.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer