Washington/Toronto: expérience contre exubérance

Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom et les joueurs des... (AP, Nick Wass)

Agrandir

Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom et les joueurs des Capitals de Washington ont vécu les séries à plusieurs reprises et ils y participeront pour une neuvième fois en 10 ans.

AP, Nick Wass

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Toronto

Alex Ovechkin et Nicklas Backstrom se souviennent de la première fois qu'ils ont disputé un match de séries éliminatoires, et ce, même si cela s'est produit il y a neuf ans.

Les yeux de Backstrom se sont illuminés à la simple idée de penser à l'adrénaline et l'émotion présentes en 2008. Ovechkin a ajouté «que toute l'organisation était heureuse parce que l'équipe avait fait un grand pas en avant».

La prochaine étape est attendue depuis bien longtemps. Ovechkin, Backstrom et les joueurs des Capitals de Washington ont vécu les séries à plusieurs reprises et ils y participeront pour une neuvième fois en 10 ans. Leur adversaire au premier tour, les Maple Leafs de Toronto, aligne pour sa part neuf joueurs qui prendront part à un premier match éliminatoire en carrière, jeudi.

Si les Leafs savourent leur première apparition au tournoi printanier depuis 2013, les Capitals ont l'oeil sur possiblement leur meilleure chance de remporter les grands honneurs. La route est longue et il faut gagner 16 parties. Depuis l'arrivée d'Ovechkin avec les Capitals, ils n'en ont toutefois jamais remporté plus que sept en séries. En première ronde, ils espèrent que leur expérience pourra supplanter l'exubérance de la jeunesse des hommes de Mike Babcock.

«Nous avons pris part à plusieurs séries et nous devons nous calmer et nous assurer d'être concentrés parce qu'il y a plusieurs choses qui se passent dans notre tête, a mentionné Backstrom. Leur équipe est jeune et talentueuse et nous en connaissons beaucoup sur elle.»

Seul Brett Connolly n'a jamais joué un match en séries parmi les Capitals. La troupe de Barry Trotz compte aussi dans ses rangs un triple champion de la Coupe Stanley et gagnant du trophée Conn-Smythe, Justin Williams, et Brooks Orpik, qui a remporté les grands honneurs en 2009.

Les Maple Leafs ont cependant les jeunes talentueux Auston Matthews, Mitchell Marner et William Nylander ainsi que plusieurs joueurs qui vont rapidement comprendre quel style de jeu on préconise en séries.

«L'expérience en séries est de leur côté, ça, c'est sûr, a fait valoir l'entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock. J'aime cependant notre enthousiasme et notre fougue. Nous devrons exécuter les jeux rapidement et faire les bonnes choses.»

Zaitsev blessé

Les Maple Leafs seront privés de leur joueur le plus utilisé pour le premier match de la série. Babcock a indiqué que le défenseur Nikita Zaitsev ne sera pas en uniforme à Washington en raison d'une blessure au haut du corps. L'arrière de 25 ans sera remplacé dans la formation par Martin Marincin.

Zaitsev a été blessé dimanche, quand il a été plaqué le long de la rampe par Nick Foligno, des Blue Jackets. Babcock n'a pas voulu révéler si Zaitsev avait subi une commotion cérébrale. Il espère qu'il sera en mesure de revenir au jeu samedi.

Rinne a bien hâte d'affronter les Hawks à nouveau

Le gardien Pekka Rinne des Predators affrontera les Blackhawks... (AP, Nam Y. Huh) - image 3.0

Agrandir

Le gardien Pekka Rinne des Predators affrontera les Blackhawks en séries pour une troisième fois.

AP, Nam Y. Huh

Le gardien Pekka Rinne se souvient très bien du cinquième match de la série de premier tour entre Nashville et Chicago en 2010, gagnée par les Hawks.

Rinne et les Predators étaient à moins d'une minute de prendre le contrôle de la série. Ils menaient 4-3 quand Patrick Kane a marqué pour prolonger le suspense. Marian Hossa a fait mouche en prolongation et Chicago a pris l'avance 3-2 dans la série. Les Blackhawks ont avancé au tableau à la première occasion, en route vers la première de leurs trois Coupes Stanley en six ans.

«Ce fut extrêmement décevant», a dit Rinne, relatant ses premières armes en séries. «Nous pensions être en contrôle, mais tout s'est gâché. Ç'a m'est toujours resté en tête, mais il faut en tirer profit. Il faut essayer d'en tirer une leçon pour l'avenir.»

En 2015, ce sont aussi les Blackhawks qui ont réglé le cas de Nashville en première ronde, encore une fois en six matchs. Cette année, les hostilités vont commencer jeudi soir, au United Center. «Je me sens chanceux de les avoir affrontés en quelques occasions en séries», a dit le Finlandais Rinne, qui a fini deux fois deuxième au scrutin pour le trophée Vézina. «J'ai très hâte à cette troisième fois.»

Lui et Corey Crawford ont conservé un pourcentage d'arrêts de ,918 cette saison, à égalité au troisième rang de la LNH avec Frederik Andersen, des Maple Leafs.

Depuis le début de mars, Rinne excelle avec une moyenne de 1,98 en 13 matchs, dont un jeu blanc. Patrick Kane, des Hawks, reconnaît que ce ne sera pas facile de déjouer le portier des Predators. «Tout d'abord, il prend de la place (6'5'' et 204 livres), a dit Kane. Et il n'abandonne jamais. Il est de ceux durs à battre quand il voit bien la rondelle. Je pense que ce sera important de générer du trafic devant lui, d'effectuer beaucoup de tirs sur réception sur ses déplacements latéraux. Cela dit, nous savons qu'il va réussir de gros arrêts.»  AP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer