Saison presque parfaite pour Desbiens

Nommée sur la première équipe d'étoiles de la... (David Stlua)

Agrandir

Nommée sur la première équipe d'étoiles de la NCAA, Ann-Renée Desbiens a mené toutes les joueuses à sa position avec une fiche étincelante de 29-1-4, une moyenne de buts alloués de 0,67 et un pourcentage d'arrêts de ,965, portant sa fiche universitaire totale à 99-13-9, sa moyenne de buts alloués à 0,89 et son pourcentage d'arrêts de ,955.

David Stlua

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La gardienne de but Ann-Renée Desbiens a conclu dimanche une saison presque parfaite. Récipiendaire du prestigieux trophée Patty Kazmaier remis à la joueuse par excellence de la NCAA samedi, la native de La Malbaie a vu sa formation, les Badgers de Wisconsin, s'incliner 3-0 en finale du Frozen Four, devant les Golden Knights de Clarkson, à St. Charles (Missouri).

À sa quatrième et dernière saison dans l'uniforme des Badgers, Desbiens visait le coup de circuit dimanche, elle qui espérait décrocher un titre national, après avoir réédité une pléiade de records du circuit universitaire américain, cette saison.

C'est en vertu d'une victoire serrée de 1-0 sur Boston College vendredi - un 10e jeu blanc en séries en carrière pour Desbiens et un 17e cette saison, portant son total à 55 dans la NCAA! -, que les filles de Mark Johnson ont finalement atteint le match de championnat, après s'être arrêtées trois fois en demi-finales.

En cédant le titre aux Golden Knights, les Badgers ont vu leur séquence de 22 matchs sans défaite (19-0-3) prendre fin et s'évanouir les espoirs de remporter le cinquième titre national de l'histoire du programme.

Avant ce match, Ann-Renée Desbiens avait connu une saison du tonnerre à sa dernière année dans le circuit universitaire américain. Nommée sur la première équipe d'étoiles de la ligue, elle a mené toutes les joueuses à sa position avec une fiche étincelante de 29-1-4, une moyenne de buts alloués de 0,67 et un pourcentage d'arrêts de ,965, portant sa fiche universitaire totale à 99-13-9, sa moyenne de buts alloués à 0,89 et son pourcentage d'arrêts de ,955. Du jamais vu!

«On vient de loin, l'équipe et moi. Quand je suis arrivée ici, je ne pouvais pas leur parler [en anglais] et aujourd'hui, je peux parler devant des foules. Mes coéquipières ont joué un rôle important dans mes succès. Sur la glace, pendant les pratiques, elles bloquent des lancers. Dans les matchs, elles jouent le système. Ça rend ma vie facile sur la patinoire», a commenté la portière de 22 ans, samedi.

Joueuse par excellence

Après pareille campagne, elle est devenue une candidate de choix au trophée Patty Kazmaier - un prix qui avait échappé à Marie-Philip Poulin -, dont elle est la cinquième récipiendaire dans l'histoire du programme des Badgers. Elle est également la troisième gardienne de but à obtenir cet honneur dans l'histoire de la NCAA.

«C'est un prix très significatif. J'ai beaucoup pleuré quand on a annoncé mon nom, parce que c'est difficile à croire considérant toutes les joueuses exceptionnelles qui évoluent dans cette ligue. J'étais donc très émotive et très heureuse pour notre équipe. C'est un gros prix quand on sait tout ce qu'il représente», a-t-elle soutenu.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer