Mère Nature pourrait troubler la Série des stades

Les Flyers et les Penguins vont disputer samedi... (AP, Gene J. Puskar)

Agrandir

Les Flyers et les Penguins vont disputer samedi soir un match en plein air au Heinz Field, domicile des Steelers de la NFL. Depuis une semaine, la température est plus printanière qu'hivernale à Pittsburgh.

AP, Gene J. Puskar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Pittsburgh

Mère Nature semble prête à venir jouer les trouble-fêtes pour le match de samedi soir opposant les Flyers de Philadelphie aux Penguins de Pittsburgh, au Heinz Field, dans le cadre de la Série des stades.

Après une semaine de températures ressemblant plus à celles du mois de mai qu'à celles de février, le vice-président des installations de la LNH, Dan Craig, vit des moments inquiétants. Un front froid est cependant attendu samedi matin et la température devrait être un peu plus hivernale lorsque la rondelle touchera la glace.

Bien que Craig soit un habitué des conditions climatiques changeantes, ce n'est toutefois pas lui qui aura à manoeuvrer sur la patinoire. La surface gelée pourrait être plus molle que ce que l'on retrouve dans les arénas de la LNH, ce qui pourrait nuire à la créativité offensive d'une formation comme les Penguins.

«Tu dois essayer de ne pas trop en faire avec la rondelle», a indiqué Sidney Crosby. «Je ne regarde pas trop la température en ce moment», a ajouté le capitaine des Penguins. «Le fait que le match aura lieu le soir pourrait aider.»

Ce n'est pas la première fois que les Penguins doivent composer avec les incertitudes de la température de la Pennsylvanie. Le 1er janvier 2011, la LNH avait décidé de repousser le début de la Classique hivernale de quelques heures en raison de la pluie. À l'époque, les Capitals de Washington étaient en visite.

Les Penguins, des habitués

Crosby souhaite un dénouement différent que celui qu'avait connu son équipe lors de sa dernière visite au domicile des Steelers de Pittsburgh. «J'espère que le résultat sera meilleur que la dernière fois», a indiqué celui qui avait subi une commotion cérébrale et qui avait vu les Capitals battre ses Penguins 3-1.

Il s'agira du quatrième match extérieur de la LNH cette saison et du quatrième impliquant les Penguins, qui ont participé à la première Classique hivernale, le 1er janvier 2008. «Jouer à l'extérieur s'avère toujours spécial, peu importe où la partie est disputée. C'est de cette façon que j'aborde cet événement. Je crois que nous sommes très chanceux. Plusieurs équipes auraient aimé prendre part à autant de matchs extérieurs comme nous l'avons fait», a assuré Crosby.

Pendant que les Penguins sont en bonne position, au deuxième rang de la section Métropolitaine, les Flyers ne montrent qu'un dossier de 3-6-1 à leurs 10 dernières parties et ils accusent cinq points de retard sur la dernière place donnant accès aux séries. «Ça enlève un peu le cachet du match extérieur, a reconnu l'attaquant Dale Weise. «Je sais que ce sera une expérience amusante et que les joueurs sont excités, mais nous avons besoin de tous les points.»

«Si cet affrontement avait eu lieu plus tôt dans la saison, je crois que nous l'aurions plus apprécié», a ajouté Claude Giroux. «Il faut maintenant trouver une façon de s'en sortir.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer