La valeur des équipes de la LNH grimpe encore

Les Rangers, l'équipe la plus riche de la... (AFP, Bruce Bennett)

Agrandir

Les Rangers, l'équipe la plus riche de la LNH, a croisé le fer mardi avec la plus pauvre, les Hurricanes. La «logique» a été respectée alors que New York a défait la Caroline 3 à 2.

AFP, Bruce Bennett

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le temps passe, et la facture s'annonce de plus en plus salée pour l'obtention d'une équipe de la Ligue nationale de hockey dans la capitale. Au cours des cinq dernières années, la valeur moyenne d'une franchise a plus que doublé, pour atteindre 517 millions $, selon le magazine Forbes.

Le prix demandé par le commissaire Gary Bettman lors du dernier derby entre Québec et Las Vegas pour l'obtention d'une équipe n'était donc pas démesuré. Il avait établi à 500 millions $US le coût pour un club d'expansion. C'est d'ailleurs le prix payé par Bill Foley pour voir évoluer en 2017-2018 les Golden Knights dans la ville du vice. Il est toutefois important de préciser qu'en raison du taux de change, Québecor aurait déboursé plutôt entre 650 et 700 millions $CAN pour avoir une formation professionnelle dans le Centre Vidéotron.

Le magazine Forbes a dévoilé mercredi son classement annuel sur la valeur des équipes de la LNH. Comme c'est le cas depuis plusieurs années, la valeur moyenne pour une franchise a continué de grimper. Au cours des 12 derniers mois, elle a augmenté de 3 %, passant de 505 millions $ à 517 millions $. À titre comparatif, la valeur d'une franchise était de 228 millions $ en 2010.

Québec pourrait-il payer aujourd'hui une telle facture? «Le prix a énormément grimpé au cours des dernières années. C'était dispendieux à 390 millions $... Il faut regarder le marché», répond au Soleil le professeur en marketing de l'Université Laval Frank Pons.

«Les résultats montrent que la ligue est en bonne santé, qu'elle a des revenus relativement stables. La valeur des équipes américaines est en hausse, contrairement à celle des canadiennes. La LNH n'a aucune raison de se presser et de faire des cadeaux à Québec», poursuit celui qui occupe également la chaise de directeur de l'Observatoire International en Management du Sport, à l'Université Laval.

Année difficile au Canada

La dernière année s'est avérée plutôt difficile pour les sept équipes canadiennes. Sans exception, elles ont toutes vu leur valeur chuter, entre autres de 6 % pour les Flames de Calgary (410 millions $) et les Canucks de Vancouver (700 millions $). Chez nos voisins du sud, seuls les Devils du New Jersey (320 millions $) ont enregistré une baisse (- 3 %). 

Selon Frank Pons, sans surprise, la faiblesse du huard par rapport au dollar américain a eu ses impacts, mais également le fait qu'aucune formation canadienne n'ait participé aux séries lors de la dernière campagne. «C'est certain que cela a eu un impact sur la valeur des équipes. Voir toutes les équipes canadiennes qui sont en légères baisses, ce n'est pas un bon signe pour un marché de plus au Canada. [...] Tant qu'il y aura de meilleures opportunités d'affaires ailleurs, il n'y aura pas d'équipe d'expansion à Québec», ajoute celui qui croit tout de même au retour des Nordiques. Il estime que la capitale est toutefois présentement «la meilleure destination» pour une équipe en difficulté qui souhaite déménager.

Le CH deuxième

Le temps passe, et la facture s'annonce de plus en... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Selon le classement de Forbes, le Canadien (1,12 milliard $) occupe le deuxième rang, devant les Maple Leafs de Toronto (1,1 milliard $) et derrière les Rangers de New York (1,25 milliard $). Les Hurricanes de la Caroline arrivent au 30e et dernier rang de la ligue avec une valeur de 230 millions $ (+ 2 %). Actuellement, seulement 12 franchises sur 30 ont une valeur supérieure ou égale à 500 millions $.

Pour les équipes ayant changé de mains au cours des dernières années, comme les Jets en 2011, leurs nouveaux propriétaires ont toutes les raisons de sourire. En 2011, les Thrashers d'Atlanta avaient été acquis et transférés à Winnipeg pour 170 millions $. L'équipe vaut aujourd'hui aux alentours de 340 millions $ (- 2 %).

L'an dernier, huit équipes ont perdu de l'argent, notamment les Panthers de la Floride (- 15,4 millions $), les Hurricanes (- 15 millions $), les Coyotes de Phoenix (- 8 millions $) et les Blue Jackets de Columbus (- 2,4 millions $).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer