• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Bickell espère revenir au jeu malgré la sclérose en plaques 

Bickell espère revenir au jeu malgré la sclérose en plaques

Bryan Bickell (29) a appris au début du... (Archives AP, Gerry Broome)

Agrandir

Bryan Bickell (29) a appris au début du mois qu'il souffrait de la sclérose en plaques.

Archives AP, Gerry Broome

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Les Hurricanes de la Caroline ont appris une bien triste nouvelle au début novembre quand les médecins ont découvert que l'attaquant Bryan Bickell, obtenu cet été des Blackhawks de Chicago en compagnie de Teuvo Teravainen, souffrait de la sclérose en plaques.

«C'est une leçon d'humilité pour tout le monde», a indiqué l'entraîneur-chef Bill Peters. «On avance dans la vie en tenant certaines choses pour acquises, mais on devrait au contraire être reconnaissant de ce que nous avons dans la vie et vivre chaque jour au maximum.»

Selon le Raleigh News & Observer, Bickell trouvait que quelque chose clochait avec ses facultés motrices dernièrement et qu'un bras et une jambe ne répondaient pas bien aux commandes du cerveau. Après une série de tests, les Hurricanes ont annoncé le diagnostic le 11 novembre.

Bickell demeure présent autour de l'équipe lorsqu'elle est en Caroline, mais il a considérablement réduit ses activités physiques. En s'inspirant du gardien Josh Harding, qui a continué de jouer pendant un certain temps malgré la maladie, le colosse de 30 ans peut néanmoins s'accrocher à l'espoir d'effectuer un retour au jeu. «Il fait partie de l'équipe et c'est notre travail de nous assurer qu'il se sente comme tel», a mentionné le défenseur Justin Faulk.

Venu en Caroline dans un contexte où les Hawks voulaient se défaire de son salaire, Bickell espérait relancer sa carrière auprès de Peters, un entraîneur qui l'avait dirigé dans la Ligue américaine il y a sept ans.

Leighton de retour dans la LNH

Par ailleurs, Michael Leighton est de retour dans la LNH. Les Hurricanes l'ont rappelé de leur club-école à Charlotte pour remplacer Eddie Lack, victime d'une commotion cérébrale tout juste avant le départ de l'équipe pour un voyage de trois matchs.

Le vétéran de 35 ans a roulé sa bosse depuis son arrivée chez les pros, mais ce qui est particulier dans son cas, c'est que même s'il a joué des matchs pour seulement quatre équipes de la LNH, il a fait au moins deux séjours dans trois de ces organisations! Ainsi, c'est un retour en Caroline pour Leighton qui avait porté les couleurs des Hurricanes de 2007 à 2009. Il a également fait deux séjours avec les Blackhawks de Chicago et trois avec les Flyers de Philadelphie.

Victor Rask sort de l'ombre

Victor Rask, qui a marqué 21 buts à... (AP, Ross D. Franklin) - image 3.0

Agrandir

Victor Rask, qui a marqué 21 buts à sa deuxième saison dans la LNH, l'an dernier, a déjà 15 points à sa fiche en 18 rencontres et est un des deux seuls attaquants de son équipe à afficher un différentiel positif (+ 5).

AP, Ross D. Franklin

En général, quand un joueur en vient à signer un contrat de 4 millions $ par année, il en a fait suffisamment pour qu'on connaisse son nom aux quatre coins de la ligue. Victor Rask, des Hurricanes, est en quelque sorte l'exception à la règle.

Peut-être est-ce dû au fait que la Caroline est un petit marché où le talent n'arrive pas toujours à irradier autant qu'ailleurs. Mais après que les Hurricanes eurent reconnu l'importance de Rask en lui consentant un pacte de six ans en juillet, le reste de la ligue est forcée aujourd'hui de tenir compte de son impact.

Le centre de 23 ans, qui a marqué 21 buts à sa deuxième saison dans la LNH, l'an dernier, a déjà 15 points à sa fiche en 18 rencontres et est un des deux seuls attaquants de son équipe à afficher un différentiel positif (+ 5). Et jeudi au Centre Bell, Rask ne demanderait sûrement pas mieux que de refaire ce qu'il a fait dimanche et d'inscrire un autre but gagnant contre le Canadien...

«C'est le joueur suédois typique, comme ceux que je côtoyais quand je travaillais à Detroit : ce sont des joueurs efficaces sur 200 pieds de patinoire, qui sont fiers, qui ne trichent pas pour aller chercher de l'offensive et qui ont une excellente compréhension du jeu, décrit l'entraîneur-chef Bill Peters. Leur programme national a fait du bon travail ces dernières années, non seulement en gagnant des tournois, mais en développant aussi des joueurs d'élite. Il y a encore place à l'amélioration, mais j'ai une grande confiance en sa manière de jouer.»

Humble et tranquille

Rask a été un choix de deuxième tour des Hurricanes en 2011. Sitôt repêché, il a quitté le club de Leksands pour se joindre au Hitmen de Calgary. «Ç'a été très bien pour moi parce qu'ils m'ont aidé beaucoup à m'adapter au style de hockey nord-américain», explique le centre de 6'2'' et 200 livres. «C'est l'une des meilleures organisations de la Ligue de l'Ouest. »

Il a ensuite passé un an dans la Ligue américaine avant de faire le saut dans la LNH. Sa progression est constante. «Il est très talentueux et il produit de façon constante pour nous», note le jeune défenseur Noah Hanifin. «Et à l'extérieur de la glace, c'est un jeune qui est humble et tranquille. Il mène par l'exemple et il est très bon pour cette équipe. Quand je regarde sa progression et à quel point il travaille fort, c'est vraiment quelqu'un qui m'inspire. Il est une part importante de notre équipe.»

Le fait qu'il sorte lentement de l'ombre concorde avec ce qu'on nous dit chez les Hurricanes : le type ne fait pas de bruit. «C'est un gars calme qui ne s'emballe pas inutilement et qui n'est pas inutilement dur envers lui-même non plus», décrit le défenseur Justin Faulk. «À vrai dire, parfois, il ne démontre aucune émotion! Mais ç'a l'air de fonctionner pour lui... et pour l'équipe.»

Avec les ailiers finlandais Teuvo Teravainen et Sebastian Aho, de même que le centre suédois Elias Lindholm, dont le développement offensif semble prendre plus de temps, les Hurricanes misent sur une jeune filière européenne qui aide à leur succès.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer