Les espoirs du CH volent la vedette

Artturi Lehkonen avait plusieurs raisons de sourire pendant... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Artturi Lehkonen avait plusieurs raisons de sourire pendant et après le match opposant le Canadien aux Bruins, mardi. Le jeune Finlandais a même parlé de «libération» en faisant allusion à son premier but marqué dans l'uniforme du Tricolore grâce à une savante passe d'Alexander Radulov.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alexander Radulov a connu un bon match, mais les jeunes espoirs du Canadien lui ont volé la vedette, mardi soir, dans la victoire de 4-3 du Canadien contre les Bruins, au Centre Vidéotron.

Au premier chef Daniel Carr, auteur du but gagnant grâce à une magnifique pièce de jeu individuelle. «C'était un assez beau but», a dit Carr avec modestie. «McCarron a fait un beau jeu pour me remettre la rondelle. Et c'est une de ces situations sur lesquelles j'ai travaillé beaucoup pendant l'été et ç'a été payant.»

Reconnu comme un joueur d'énergie, l'athlète de 24 ans démontre des habiletés de marqueur qui plaisent à son entraîneur-chef, Michel Therrien. «Il a montré beaucoup de patience avec la rondelle», a dit le coach en parlant du but de Carr. «C'est sa force : autour du filet. On est très conscients que c'est un jeune joueur qui n'a pas beaucoup de matchs dans la LNH. Il a beaucoup de choses à travailler. Mais il amène un élément, une capacité de produire offensivement qui n'est pas à négliger.»

Artturi Lehkonen marque des points

De son côté, Artturi Lehkonen a aussi marqué des points, mardi. Son but inscrit en deuxième période sur une savante passe de Radulov, son premier avec le Canadien, lui a enlevé beaucoup de pression. «Bien sûr que c'est une libération!» a lancé le Finlandais sans détour, heureux d'avoir pris part à un match de cette vieille rivalité avec les Bruins.

La chance tournait enfin pour le jeune espoir, a remarqué son compagnon de trio. «Il y a une couple de matchs, il a frappé un poteau et la barre horizontale. Je sais ce que c'est d'avoir plein de chances et de ne pas marquer. C'est un bon kid», a affirmé Radulov.

Encore trop tôt pour le confirmer, mais Lehkonen semble en voix de se tailler un poste avec le Canadien pour la saison 2016-2017. Son travail n'est pas passé inaperçu chez Therrien. «Il a joué un excellent match. Il a été impliqué, il était très engagé», l'a vanté l'entraîneur-chef.

Sergachev se fait sonner les cloches

Le défenseur Mikhail Sergachev a aussi connu une solide rencontre, mais il a d'abord fait parler de lui pour la percutante mise en échec que lui a réservée Jimmy Hayes. Tout le monde l'a pensé sur le coup : bienvenu dans la LNH, Mikhail. Un joueur des Bruins s'est même permis de lui crier cette phrase depuis le banc des joueurs! 

«Je n'avais pas la rondelle, donc je crois que c'était un geste illégal», a dit l'espoir de 18 ans, brièvement ébranlé sur la séquence. «Ça m'a comme réveillé», a-t-il ajouté plus tard, faisant rire le parterre de journalistes.

Quant au favori de la foule, il a bien rigolé en voyant son jeune visage sur l'écran géant demandant à la foule de faire du bruit. En français. Une vidéo tournée à l'époque où il évoluait pour les Remparts, il y a plus de 10 ans. «Ça fait tellement longtemps! a lancé Radulov. Mais c'est plaisant qu'ils l'aient ressortie. La dernière fois que je l'avais vue, c'était au Colisée!»

Victime de douleurs au cou, Brian Flynn a quitté le match dès la première période à la suite d'une mise en échec par-derrière de Jake Debrusk.

Des ajustements pour Bergeron et Marchand

Fraîchement débarqués de la Coupe du monde, Patrice Bergeron et Brad Marchand ont dû se rajuster au système de jeu des Bruins, lors de la rencontre préparatoire contre le Canadien, qu'ils préfèreraient oublier!

«C'était difficile de changer de position, après avoir joué à l'aile pendant un mois, et de retourner au centre. Il fallait se refamiliariser avec les repères du système. Ç'a été un petit peu une adaptation et je suis bien content qu'elle soit derrière moi, celle-là», a admis Bergeron, insatisfait de sa soirée de travail.

De son côté, Marchand a repris le boulot avec un tout nouveau statut, lui qui a impressionné la planète hockey, pendant la Coupe du monde. «Je pense que la saison dernière a confirmé que je n'étais pas qu'un joueur d'énergie. Je ne pense pas que les joueurs d'énergie marquent 37 buts! Tout ce qui m'importe, c'est ce que l'organisation pense de moi», a-t-il soutenu.

Partisans des Bruins

Malgré la défaite de 4-3 aux mains du Canadien, Bergeron et Marchand ont apprécié l'appui d'un bon contingent de partisans des Bruins, au Centre Vidéotron, mardi. L'effet Bergeron?

«Je croyais être en territoire montréalais ici, mais il y a une différence et c'est agréable à voir. Je ne sais pas [si je suis responsable de ça]. Je pense qu'il y a beaucoup de partisans des Nordiques qui n'ont pas voulu embarquer avec la vague du Canadien et qui sont plutôt allés avec les rivaux! En fait, il y a peut-être un petit peu des deux. C'est flatteur, si c'est vraiment par rapport à moi», a estimé le 37 des Bruins.

Claude Julien a apprécié son retour dans la capitale, y allant même d'un plaidoyer en faveur du retour de la LNH à Québec. «J'ai toujours cru et je crois encore qu'elle mérite une équipe dans la Ligue nationale. L'amphithéâtre qui est ici est un amphithéâtre qui serait sûrement l'un des beaux de la Ligue nationale à ce moment-ci. Toutes les raisons pour espérer avoir une équipe ici. De mon côté, j'aimerais voir Québec revenir dans la Ligue.»  Avec Kathleen Lavoie

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer