Vlasic: la formule de la Coupe du monde à revoir

Marc-Édouard Vlasic et sa femme Martine Auclair sont... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Marc-Édouard Vlasic et sa femme Martine Auclair sont arrivés à Québec vendredi pour passer quelques jours à la maison.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Marc-Édouard Vlasic n'a jamais eu la langue dans sa poche. Même les traits tirés par une nuit passée à célébrer la victoire d'Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey, il en avait long à dire sur ce qui pourrait être fait pour améliorer le tournoi.

Sa casquette de champion bien vissée sur la tête - un autre voyageur a proposé de lui acheter, ce qu'il a refusé! -, Vlasic portait toujours les traces de la chaude lutte menée aux Européens, affichant une ecchymose sous l'oeil droit à sa descente d'avion à l'Aéroport international Jean-Lesage. Un cadeau du bâton de Marian Hossa.

Le défenseur des Sharks de San Jose n'en savourait pas moins une victoire acquise à l'arraché, lors du deuxième match d'une finale, où le Canada n'a pas montré son meilleur visage, jeudi. «Comme lors des Olympiques, quand tu gagnes avec le Canada, et que tu mets le chandail du Canada, il n'y a rien de mieux. Oui, c'est un petit peu en arrière des Olympiques. Les Olympiques, c'est plus prestigieux, mais de soulever la Coupe du monde, c'était vraiment hot!» a lancé Vlasic, qui a été le troisième à mettre la main sur le précieux trophée après le capitaine Sidney Crosby et son coéquipier des Sharks Joe Thornton.

Contrairement à la plupart des observateurs, l'ancien 44 des Remparts n'a pas été étonné de la solide opposition offerte par la sélection européenne. Si cette dernière a été rapidement cataloguée de négligée, c'est, selon lui, en raison de ses deux défaites cuisantes face à la formation nord-américaine, en ronde préparatoire.

«À leur troisième match contre la Suède, ils ont gagné 6-2! S'ils avaient joué contre une autre équipe que les jeunes, tout le monde les aurait pris au sérieux. Ils ont une bonne équipe, beaucoup d'expérience, des gars qui sont vraiment intelligents, qui savent jouer, gagner des mises au jeu, gagner des batailles. C'est une très bonne équipe avec un très bon entraîneur», a affirmé Vlasic, au sujet de la troupe de Ralph Krueger.

Trop court été

S'il ne retire essentiellement que du positif de son expérience, il estime tout de même que la formule de la Coupe du monde mériterait d'être revue. Il préférerait d'abord que la finale ne comporte qu'un seul match, mais aussi que chaque formation ne représente qu'un seul pays.

«Nous, on jouait pour notre pays, mais l'Europe, c'est un continent. Et qui n'a même pas d'hymne national, en plus! Et l'équipe nord-américaine, si elle avait gagné, ça aurait été qui les meilleurs? Les États-Unis ou le Canada? [...] Mais c'était la formule de la Ligue nationale. Ils voulaient huit fortes équipes, avec seulement des joueurs de la LNH, alors il a fallu former deux autres équipes. S'ils veulent faire comme les Olympiques, ils seraient mieux de faire comme les Olympiques!»

Le défenseur de 29 ans croit également que la LNH gagnerait à retarder le début du tournoi de quelques semaines, question de permettre aux joueurs qui y participent de profiter pleinement de leur été.

«Ils coupent dans l'été des joueurs. Surtout qu'il y avait cinq gars sur l'équipe qui ont joué jusqu'au 15 juin. [...] Ils ne pensent pas à ce qui peut arriver si les Penguins ou les Sharks se rendent encore en finale. Ça va être tellement long! Ce serait plate si un Malkin ou un Crosby se blessait pendant l'année. Parce que ça peut être ça, la conséquence. Mais tout a été pensé en fonction de la Ligue nationale...»

Il a finalement déploré le manque d'engouement de la population torontoise pour la Coupe du monde, en pleine course aux séries des Blue Jays, et les foules parfois clairsemées du Air Canada Centre, ce qu'il a attribué à une campagne promotionnelle mal menée par la LNH.

Pas hâte d'affronter ses coéquipiers

À peine quelques heures après avoir quitté le giron d'Équipe Canada, Marc-Édouard Vlasic avait encore du mal à trouver les mots pour exprimer ce qu'avait représenté cette nouvelle occasion de partager le même vestiaire que les Crosby, Bergeron, Weber et Price, à la Coupe du monde.

«C'était le fun! J'ai adoré jouer avec tous ces gars. Ce sont vraiment des bons gars. Et juste de les voir durant les pratiques, durant les games, les choses qu'ils font, c'est vraiment impressionnant», a raconté Vlasic, qui a vu sa nuit de jeudi à vendredi s'écourter par les deux bouts, en raison d'un test antidopage après la finale et d'un réveil brutal lors de l'arrivée de l'équipe de Hockey Wives 3, à laquelle participe sa femme Martine, aux petites heures du matin, vendredi.

Le défenseur n'a pas particulièrement hâte d'affronter ses coéquipiers de l'équipe nationale, pendant la saison régulière de la LNH. «Jouer avec eux autres pendant 30 jours, c'était le fun. Là, ça va être un peu plate de jouer contre eux autres pendant le reste de l'année. Parce qu'ils sont tellement bons et que tu te formes une amitié avec eux autres. C'était vraiment hot!» s'est-il emballé.

Après une parenthèse de quelques jours à Québec, Vlasic reprendra lundi la direction de San Jose, où il souhaite plus que jamais remporter la Coupe Stanley, après la déception d'une élimination en finale, au printemps. La présence à la Coupe du monde des Thornton, Couture, Burns, Vlasic et autres Pavelski aidera-t-elle - ou non - les Sharks à atteindre leur but? «Ça va être bon au début, mais je crois fortement que ça va nous rattraper au mois de janvier ou février. Mais le coach le sait aussi. Il va nous donner des journées de congé.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer