Coupe du monde de hockey: tout un parcours pour Draisaitl

Après sa participation à la Coupe Memorial de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Après sa participation à la Coupe Memorial de 2015 à Québec, Leon Draisaitl s'est taillé un poste avec les Oilers d'Edmonton et le revoilà dans la Vieille Capitale, à 20 ans, dans l'uniforme d'Équipe Europe.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il y a un peu plus d'un an, Leon Draisaitl bataillait avec ses coéquipiers des Rockets de Kelowna pour la Coupe Memorial, au Colisée Pepsi. Seize mois plus tard, l'attaquant allemand défend les couleurs d'Équipe Europe, après s'être taillé un poste avec le Oilers d'Edmonton... Tout un parcours!

À 20 ans seulement, le plus jeune joueur de la sélection européenne effectue un retour à Québec, où il tentera de décrocher un deuxième titre d'importance en quelques mois. À la différence que cette fois-ci, au lieu de constituer la pièce maîtresse de sa formation, il en représente le futur. 

«J'ai de très bons souvenirs de Québec. Ç'a été de bons moments. Dommage que nous n'ayons pu finir le travail comme nous le souhaitions. Je pense que ç'a quand même été un très bon tournoi et je suis très heureux d'être de retour. [... ] Cette fois-ci, c'est sûr que c'est différent. C'est un environnement différent, mais c'est plaisant jusqu'à maintenant», a laissé entendre l'auteur de 19 buts et 32 passes en 72 matchs avec les Oilers, en 2015-2016.

Excité de partager le même vestiaire que plusieurs idoles de jeunesse, le natif de Köln tente de tirer le maximum de l'expérience qu'il vivra auprès des Kopitar, Chara et compagnie. «Tous ces gars-là qui sont dans la ligue depuis un bout de temps, je les regarde jouer depuis que je suis tout petit. C'est vraiment très spécial pour moi de me retrouver dans le même vestiaire qu'eux. [...] Cela dit, les gars sont super avec moi dans le vestiaire. Ils ne me voient pas comme un jeune.»

Le centre, qui pivote un deuxième trio complété par Marian Gaborik à gauche et Nino Niederreiter à droite, compte d'ailleurs bien apporter sa contribution offensive, lors du premier match préparatoire qui opposera Équipe Europe à Équipe Amérique du Nord, au Centre Vidéotron, jeudi.

«Je ne sais pas si nous avons des numéros sur nos trios. On a des lignes et toutes nos lignes sont composées de bons joueurs. Mais comme je l'ai déjà dit, j'aimerais aider cette équipe à gagner le plus de matchs possible.»

Face à ses bons amis

Le talentueux attaquant est d'ailleurs impatient d'affronter ses coéquipiers des Oilers Connor McDavid - un joueur spécial prêt à assumer le rôle de capitaine à Edmonton, selon lui - et Ryan Nugent-Hopkins, qui évoluent avec la formation des moins de 23 ans. «Ce sera amusant! Ces deux gars-là sont d'ailleurs de très bons amis à moi. Je m'entends très bien avec eux. Ce sera le fun de jouer contre eux.»

Draisaitl voit beaucoup de similitudes entre la situation de la sélection européenne et celle de la formation nord-américaine. «Ils sont dans le même bateau que nous. Ils sont un groupe spécial formé pour cette Coupe du monde. Pour eux, c'est cool. Ils savent qu'ils sont plus jeunes que tous les autres joueurs et qu'ils ont un gros défi devant eux. Mais ils sont dans le même bateau.»

Selon Draisaitl, la spectaculaire formation des moins de 23 ans doit maintenant montrer qu'elle est à la hauteur des attentes placées en elle. «Ils ont un groupe très talentueux, très rapide. Sur papier, ils ont l'air très bien. Maintenant, c'est à eux de transposer ça sur la glace. Mais c'est la même chose pour toutes les équipes qui jouent dans ce tournoi.»

Courte «saison» et les «séries» dès le 17 septembre!

Considérant le peu de temps de préparation de son équipe, l'entraîneur-chef d'Équipe Europe, Ralph Krueger, approche le premier match prétournoi de son équipe face à la sélection nord-américaine comme un début de saison régulière. Quant au tournoi, qui débutera le 17 septembre à Toronto, ce sera les séries!

«Il n'y a pas de temps ici pour penser à quoi que ce soit d'autre. Nous allons travailler à plein régime et Équipe Amérique du Nord va le faire aussi. On s'attend à de la vitesse de la part de ce qui est certainement l'équipe la plus rapide du tournoi. C'est d'ailleurs fabuleux de les rencontrer deux fois en calendrier préparatoire. C'est une bonne façon pour nous de nous évaluer», a jugé le pilote européen, à la veille du match présenté au Centre Vidéotron, jeudi.

Krueger était encore à finaliser son alignement en vue de la rencontre, mercredi. On ne sait toujours pas qui, de Greiss, Halak ou Grubauer, défendra la cage européenne. Le mystère plane toujours aussi sur la composition des duos de défenseurs - tous gauchers -, quoique Zdeno Chara et Roman Josi ont pris la majorité des répétitions ensemble, mercredi.

Roman Josi... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

Roman Josi

Le Soleil, Erick Labbé

«Nous n'avons pas de blessés et tout le monde est en bonne forme, même ceux qui arrivent du tournoi de qualification olympique. Nous allons respecter le niveau d'énergie de chacun et nous tentons de gérer la dépense énergétique de ceux qui ont joué cinq matchs en neuf jours en Europe. [...] La compétition à l'interne commence demain», a annoncé Krueger.

De son côté, le capitaine d'Équipe Europe Anze Kopitar estime que sa troupe devra être prête si elle veut pouvoir tenir tête aux jeunes loups nord-américains. «Il y aura beaucoup d'habiletés sur la glace, c'est certain! Et beaucoup de vitesse. Je suis sûr qu'ils sont affamés de se prouver sur une grande scène.»

Équipe Europe en vitesse...

L'ancien entraîneur-chef de l'Avalanche du Colorado Patrick Roy effectuera la mise au jeu officielle avant le match préparatoire opposant Équipe Amérique du Nord à Équipe Europe, au Centre Vidéotron, jeudi. Seuls les hymnes nationaux du Canada et des États-Unis représentant la formation nord-américaine seront interprétés avant la rencontre. Les joueurs de la formation européenne ont choisi de ne pas être représentés par un hymne qui, vu leur attachement à leurs hymnes nationaux respectifs, aurait été «artificiel et par conséquent superflu», a fait savoir la LNH... Pendant une pause dans la télédiffusion, un hommage sera rendu à Roberto «Bob» Bissonnette, dont on fera retentir la musique dans l'amphithéâtre limoulois.  Kathleen Lavoie

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer