Josi refuse de trancher entre Weber et Subban

Zdeno Chara et Roman Josi semblaient détendus sur... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Zdeno Chara et Roman Josi semblaient détendus sur la patinoire du Centre Vidéotron lors du premier entraînement d'Équipe Europe, lundi.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À la question d'un journaliste de Québec lui demandant qui, de son ancien coéquipier Shea Weber ou de son nouveau coéquipier P.K. Subban, était le meilleur, le défenseur des Predators de Nashville, Roman Josi, n'a pas su quoi répondre. Puis lorsqu'on lui a fait remarquer que Weber avait été sélectionné par Équipe Canada et que Subban ne l'avait pas été, il a fait une pirouette

«Oui, c'est vrai. Alors c'est à Équipe Canada que vous devriez poser cette question!» a lancé le Suisse de 26 ans qui, avec ses coéquipiers d'Équipe Europe, prenait possession du vestiaire des Remparts, au premier jour du camp d'entraînement de la sélection, lundi. 

Cuisiné de toutes parts au sujet de l'échange qui a viré Montréal sens dessus dessous au cours de l'été, Roman Josi a pris bien soin de mesurer ses mots quand le temps est venu de parler de son nouveau coéquipier Subban.

«En tant que joueur, c'est un très bon joueur, qui a de belles habiletés, est très rapide, a un bon sens du jeu, un bon lancer. C'est un bon défenseur complet. Il va amener beaucoup de talent à notre équipe. C'est un bon gars, un gars émotif. Ce sera très agréable de le côtoyer», a affirmé le défenseur qui a fraternisé avec le Torontois lors du dernier Match des étoiles à Nash­ville, en janvier.

Partenaire de défense de Weber au cours des dernières saisons, Josi n'a pas caché avoir été étonné quand il a appris la nouvelle de cette mégatransaction.

«J'ai été très surpris. J'ai joué avec Shea longtemps et nous sommes devenus de bons amis, alors ç'a été un choc de voir un bon ami partir. Ça fait partie de la business, mais c'est toujours triste de voir un bon ami comme lui quitter. En même temps, on est tous excités par l'arrivée de P.K.» a-t-il pris soin d'ajouter.

Pas de problème avec la flamboyance 

S'il n'a pas encore eu la chance de discuter avec ce dernier depuis l'échange, Josi ne s'en fait pas outre mesure. Selon lui, la personnalité flamboyante de son nouveau coéquipier ne constituera pas un problème dans le vestiaire des Predators.

«Je pense que ça devrait aller. Je l'ai rencontré l'hiver passé et c'est un bon gars. Je pense que tout le monde sait ça. C'est vrai que Shea et lui ont des personnalités différentes, mais il y a toujours un ensemble de personnalités différentes au sein d'une même équipe», a noté le natif de Berne, racontant que Weber avait pris l'annonce de son départ comme «un professionnel».

Au sujet du nouveau défenseur du Canadien, Josi ne tarit d'ailleurs pas d'éloges.

«Tout nous manquera de lui! Il était une présence très importante dans le vestiaire. Il était notre capitaine et notre meneur d'hommes. Mais beaucoup de gars prendront la relève. Nous pouvons le faire en groupe, je pense. Sur la glace, il va nous manquer aussi. Il a eu une carrière exceptionnelle jusqu'à maintenant. C'est l'un des meilleurs défenseurs au monde.»

«Alors finalement, qui de Weber ou de Subban est le meilleur?» a répété un autre journaliste de Québec.

«C'est une question difficile à répondre! J'ai joué avec Shea pendant longtemps. Je le voyais chaque jour. Et j'ai joué contre P.K. seulement deux fois par année. Je n'ai donc pas souvent eu la chance de l'affronter. Mais ce sont deux excellents défenseurs, deux des meilleurs défenseurs au monde. Je ne saurais dire!» a-t-il esquivé, refusant de se mouiller.

Des joueurs qui s'adaptent, selon Chara

À écouter Zdeno Chara, les observateurs font un trop grand plat de la composition hétéroclite d'Équipe Europe. Selon le grand défenseur des Bruins, tous les joueurs évoluant dans la LNH d'aujourd'hui sont rompus aux fréquents changements de coéquipiers.

«Nous sommes tous habitués de jouer avec différents joueurs même dans nos propres équipes. Aujourd'hui, les alignements changent constamment, les joueurs vont et viennent, alors ça ne devrait pas être un problème. Nous savons que chaque joueur est un bon joueur dans cette équipe. On doit seulement travailler ensemble», a estimé d'entrée de jeu le Slovaque, ajoutant qu'avec son personnel d'entraîneurs nord-américains, Équipe Europe faisait davantage l'effet d'Équipe Monde.

Même s'ils ne défendront pas les couleurs de leurs pays respectifs - chacun portera néanmoins son drapeau sur son chandail -, les joueurs de la sélection européenne ne devraient pas manquer de motivation à défendre l'honneur de leur continent, qui aura d'ailleurs son propre «hymne national» sans paroles, lors du match préparatoire qui les opposera à l'Amérique du Nord, au Centre Vidéotron, jeudi.

«On sait tous que c'est un très gros tournoi, disputé au coeur du Canada. Tout le monde va suivre le tournoi et y porter attention. En soi, ça devrait être suffisant pour motiver tout le monde. On sait que ça n'a jamais été fait avant, mais nous avons hâte de jouer ensemble et de prouver que, même si peu d'entre nous avons déjà évolué les uns avec les autres, on peut former une bonne équipe, offrir une solide opposition et obtenir de bons résultats», a affirmé «Big Z», un sérieux candidat au titre de capitaine.

Spectacle relevé

Il restera évidemment à trouver cette alchimie sur la patinoire, ce qui ne viendra qu'au terme d'un camp d'une dizaine de jours, comptant trois matchs préparatoires.

«On a une semaine avant que la vraie compétition commence, alors nous allons chercher à créer cette identité, à former des amitiés et à réaliser quelque chose dont on peut être fier et qu'on puisse transporter sur la glace», a indiqué Chara, précisant qu'Équipe Europe devra garder une «attitude terre à terre, tout en ayant confiance en ses moyens».

Finalement, le capitaine des Bruins de Boston est convaincu que le spectacle saura satisfaire les amateurs de hockey affamés de Québec.

«Ce sera excitant pour les gens d'ici de voir ce genre de hockey à ce niveau. En même temps, ce sera excitant pour nous de jouer ici. C'est un bel aréna, une belle ville. De toute évidence, c'est une ville prête pour la LNH. Je suis sûr que les fans seront excités de voir ce genre de hockey.» 

Partager

À lire aussi

  • «Subban est une star»

    Sports

    «Subban est une star»

    Il a été échangé du Canadien aux Predators de Nashville, il parle quelque peu le français, il adore Montréal, il était à Sherbrooke samedi et... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer