Montréal toujours près du coeur de Subban

P.K. Subban était de retour dans la métropole... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

P.K. Subban était de retour dans la métropole mercredi pour souligner la première année de son engagement envers la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants. L'ancien défenseur étoile du Canadien a amassé 1,4 million $ au cours de la dernière année et il prévoit toujours atteindre les 10 millions $ promis en sept ans.

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

Montréal aura autant marqué P.K. Subban que le flamboyant défenseur aura laissé son empreinte sur Montréal.

L'ancien défenseur étoile du Canadien était de retour dans la métropole mercredi pour souligner la première année de son engagement envers la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants. Il a amassé 1,4 million $ au cours de la dernière année et il prévoit toujours atteindre les 10 millions $ promis en sept ans.

«Mon message pour les enfants est le suivant: je ne vous laisserai pas tomber», a déclaré Subban en français devant de nombreuses familles réunies dans l'atrium qui porte maintenant son nom.

Plus de 9000 familles ont été touchées à travers l'appui de la fondation de Subban et l'ancien no 76 du Tricolore prévoit rester impliqué à Montréal, qu'il a qualifiée de «deuxième chez-moi».

Si Subban était aussi souriant que l'an dernier lors de l'annonce, une chose était bien différente. À pareille date en 2015, son nom revenait dans les discussions sur l'identité du prochain capitaine du Canadien. Cette fois, il va plutôt prendre la direction de Nashville pour amorcer une première saison avec les Predators, qui l'ont acquis en retour du défenseur Shea Weber le 29 juin dernier.

Subban a répété qu'il avait été surpris par l'échange, mais qu'il avait rapidement dû se faire à l'idée.

«Si quelqu'un m'avait demandé l'an dernier si j'aurais pu m'imaginer jouer avec les Predators un an plus tard, j'aurais répondu non, a admis Subban. Mais ainsi va la vie. C'est quelque chose qui se produit dans le monde du hockey. Je pensais rester à Montréal pour le reste de ma carrière, pas seulement de mon contrat.

«Quand vous recevez votre sac avec votre nouvel équipement et que l'autre commence à accumuler la poussière dans le garage, vous réalisez rapidement que les choses ont changé.»

Une pensée pour Jean Béliveau

Subban est attaché à Montréal non seulement par son engagement envers l'Hôpital pour enfants, mais aussi pour ses sept saisons avec la Sainte-Flanelle. Même s'il a grandi dans la banlieue de Toronto, le Canadien a toujours été son équipe favorite. Subban a d'ailleurs amorcé sa conférence de presse en soulignant que le 31 août aurait marqué le 85e anniversaire de naissance de Jean Béliveau.

«Je l'ai rencontré quand j'avais 10 ans. Mon entraîneur l'avait invité à Toronto et il nous avait rencontrés dans le vestiaire, a raconté Subban. Je l'avais regardé ébahi parce que j'étais un partisan du Canadien. Je n'en savais pas beaucoup sur lui, mais je le voyais un peu comme un dieu. Il avait dit quelques mots.

«Sans des personnes comme Jean Béliveau, je n'aurais peut-être pas la même perspective non seulement en tant que joueur de hockey, mais aussi en tant que personne. C'est pour cette raison que je voulais lui rendre hommage.»

Déception

Le premier chapitre de la carrière de hockeyeur de Subban a pris fin avec la transaction de juin dernier. Subban, qui a déclaré être déçu de ne pas avoir été rappelé par l'équipe canadienne en prévision de la Coupe du monde, même après le forfait de Duncan Keith en raison d'une blessure, a déjà eu quelques contacts avec ses nouveaux coéquipiers.

«Lors de ma première visite à Nashville, j'ai pris le repas avec Mike Fisher et Ryan Ellis. J'ai aussi été en contact avec Ryan Johansen et James Neal, a raconté Subban. Mais je ne voulais pas agacer tout le monde pendant les vacances d'été. Quand le camp d'entraînement va approcher, je vais faire l'effort de rencontrer mes nouveaux coéquipiers.»

Il a aussi mentionné qu'il avait hâte de travailler avec la direction et les entraîneurs des Predators, particulièrement l'entraîneur adjoint et ancien défenseur Phil Housley, un membre du Temple de la renommée du hockey.

Subban a beau avoir troqué son uniforme bleu-blanc-rouge pour le jaune-bleu-argent des Predators, il a fait une dernière promesse aux enfants malades.

«Si je gagne la coupe Stanley cette année, il n'y a pas de doute que je vais l'amener ici», a-t-il dit en répondant à la question d'un enfant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer