André Savard honoré par les Remparts

André Savard était heureux d'être honoré par les... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

André Savard était heureux d'être honoré par les Remparts.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sans dire qu'il s'y attendait, André Savard admet qu'il le souhaitait depuis longtemps. L'ancien capitaine des Remparts de Québec recevra l'hommage ultime de voir le chandail qu'il a porté avec fierté pendant quatre ans, aux débuts des années 70, être retiré au cours de la prochaine saison du club de la LHJMQ.

«Je ne vous raconterai pas de menteries: oui, je l'espérais. Plus on vieillit, plus on peut réaliser qu'on a connu un certain succès», indiquait Savard, vendredi au Club Lorette, en marge du Tournoi de golf des anciens Nordiques au profit de la Fondation Maurice-Tanguay qui a permis d'amasser 75 000$.

Le président des Remparts, Jacques Tanguay, a confirmé que Savard, Guy Chouinard et Réal Cloutier seraient immortalisés au cours de ce qui sera la 20e saison des Remparts. Ils rejoindront ainsi Guy Lafleur, Alexander Radulov, Simon Gagné, Patrick Roy et Marc-Édouard Vlasic, dont les bannières flottent déjà au plafond du Centre Vidéotron à la suite de leur passage marqué avec les Diables rouges.

«Finalement, ça arrive! Je suis très honoré, c'est très apprécié. Pour moi, les Remparts, c'est un souvenir que je n'oublierai jamais. J'avais été recruté à Amos par Maurice Fillion et j'ai eu la chance de me joindre à une très bonne équipe avec Guy Lafleur, Jacques Richard, Réjean Giroux et plusieurs autres», notait-il avec un brin d'émotion.

Savard portait le numéro 12, le même que Simon Gagné a ensuite propulsé dans l'histoire. En quatre saisons, Savard a accumulé 451 points, un sommet pour tout joueur des Remparts, peu importe la génération.

«On peut jouer pendant quatre ans dans le junior, mais tu dois aussi avoir la chance de tomber dans un bon club et c'est ce qui m'est arrivé. La meilleure place à se retrouver, c'était à Québec. J'ai été chanceux de faire partie des Remparts», estimait l'homme de hockey de 62 ans.

Un match de 12 points!

Après son stage avec les Remparts, Savard a joué avec les Bruins de Boston, les Sabres de Buffalo et les Nordiques. Il a été leur entraîneur-chef en plus d'être adjoint à l'instructeur à Pittsburgh. Il a aussi été dépisteur-chef des Sénateurs d'Ottawa et dg du Canadien.

Le dépisteur qu'il était aurait-il repêché le jeune André Savard? La question l'a fait rire... «Oui, je l'aurais repêché, il avait des mains...», répondait celui qui était aussi un travailleur acharné formé à l'école de Fillion. «Il était exigeant et sévère, mais il n'y avait qu'une façon de réussir.»

Ses souvenirs de son passage avec les Remparts sont nombreux : être le coéquipier de Guy Lafleur, la Coupe Memorial de 1971, son record de 12 points dans un match... «Le record [3 buts et 9 passes], je l'ai fait avec Guy Lafleur et Michel Brière. Nous avions la même mentalité que Guy, qui en voulait toujours plus. S'il avait un but, il en voulait un deuxième. S'il en avait deux, il en voulait trois. Je me souviens aussi de la Coupe Memorial et de ma nuit en prison à Charlottetown où j'avais plaidé non coupable le lendemain, mais j'avais hâte que Maurice Fillion vienne me chercher», racontait-il en riant.

Un échange de bons procédés

Dépisteur pour le compte des Devils, André Savard reconnaît que la formation qui l'emploie a obtenu le meilleur joueur dans l'échange amenant Taylor Hall au New Jersey en retour d'Adam Larsson. Mais il ne s'aventurait pas à déclarer un gagnant. «Les deux équipes ont comblé des besoins, nous avions besoin d'un bon joueur offensif et Edmonton voulait combler une lacune à la ligne bleue. Si les Oilers n'avaient pas mis Milan Lucic sous contrat [comme joueur autonome], Hall n'aurait peut-être pas été disponible. Par respect pour les directeurs généraux, il faut toujours être prudent dans l'évaluation d'une transaction, c'est le temps qui va le dire», expliquait Savard.

Michel Goulet bientôt fixé sur son avenir

Michel Goulet... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 4.0

Agrandir

Michel Goulet

Le Soleil, Yan Doublet

Congédié de son poste de dépisteur professionnel par les Flames de Calgary, Michel Goulet ne cachait pas une certaine amertume à l'idée de quitter une organisation qu'il estimait sur la bonne voie. Il discute présentement avec quelques équipes afin d'y occuper des fonctions semblables.

«Ça a fait quand même plus de 20 ans que je suis là-dedans, je peux amener quelque chose à bien des clubs. Je l'avais vu venir, on a quand même eu quatre directeurs généraux en cinq ans et lorsqu'un nouveau arrive, tout change en dessous et Calgary n'était pas une exception. C'est malheureux, mais c'est la vie», confiait l'ancien ailier gauche au tournoi des anciens Nordiques.

Même s'il y a un club de plus dans la LNH avec l'arrivée de Las Vegas, les emplois ne sont pas nombreux. Ceux qui espéraient se dénicher un poste à Québec doivent regarder ailleurs. Pour le reste, Goulet pense que la LNH a fait un bon coup à s'installant dans la ville du jeu. «Las Vegas est une ville où il y a beaucoup d'action, tu peux prendre trois heures pour aller au hockey, c'est excitant. La LNH est la première équipe professionnelle, c'est le fun pour eux. Il faut donner le crédit à Gary Bettman. Ce n'est pas facile ce qu'il a à faire, il veut s'assurer qu'un nouveau club dans la LNH fonctionne et fait ses devoirs pour que ça arrive.»

Et Québec? «C'est décevant, mais il faut quand même rester positif. Il va y avoir un club à Québec à un moment donné. Quelles sont les raisons [pour l'exclusion de Québec de l'expansion]? Les tiennes sont aussi bonnes que les miennes. Est-ce que ce serait mieux d'avoir un transfert, peut-être...On sait que certains clubs perdent beaucoup d'argent, alors que d'autres en font. Pour Bettman, c'est toujours mieux d'avoir une nouvelle équipe, mais c'est aussi plus cher.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer