Relève aux yeux brillants

Pour la Beaucevilloise Marie-Philip Poulin, ce camp de... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Pour la Beaucevilloise Marie-Philip Poulin, ce camp de deux jours est une expérience exceptionnelle. L'Olympienne a pu transmettre sa passion du hockey à une nouvelle génération de joueuses.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À voir les yeux brillants des dizaines de petites filles qui ont patiné en leur compagnie en fin de semaine, les athlètes olympiques Caroline Ouellette, Marie-Philip Poulin et Julie Chu n'ont eu aucun mal à communiquer leur passion pour leur sport à la nouvelle génération de hockeyeuses de la région, au terme d'un camp de deux jours, qui se tenait samedi et dimanche, au Complexe sportif multifonctionnel de Saint-Augustin-de-Desmaures.

Cumulant à elles seules six médailles d'or olympiques, six médailles d'or en Coupe des Nations et 12 médailles d'or en Championnat du monde, Ouellette, Poulin, Chu et leur coéquipière des Canadiennes de Montréal Noémie Marin ne manquaient certainement pas d'expériences à partager! Un exercice auquel elles se sont adonnées dans la bonne humeur.

«C'est agréable de participer à ça. Surtout avec une fille comme Caro! Elle donnerait coeur et âme pour le futur du hockey féminin. De pouvoir faire ça à ses côtés, c'est incroyable. Je ne pourrais pas avoir de meilleur mentor. Et de pouvoir être ici, proche de chez nous en plus, c'est vraiment fantastique!» s'est enthousiasmée la Beaucevilloise Marie-Philip Poulin.

Après le passage de la Caravane Hockey Québec en avril 2015 et la participation d'Équipe Québec Féminin au Tournoi international de hockey pee-wee en février 2016, ce camp destiné aux joueuses de 7 à 17 ans constitue la troisième initiative de Caroline Ouellette, appuyée par l'organisation des Citadelles de Québec, visant à faire croître le hockey féminin dans la région de Québec.

«Je pense que, comme olympien, on a la responsabilité de développer notre sport et d'essayer de le faire grandir. Je ne peux pas imaginer ma vie sans le hockey. Et je sais que pour les filles, c'est souvent plus difficile de commencer à jouer. Et il y a encore beaucoup de filles qui jouent avec les garçons. Moi, je veux leur permettre de venir dans un environnement où elles sont dirigées par des coachs féminins, qui ont aussi réussi dans leurs études aux niveaux collégial, universitaire», a indiqué Ouellette, qui était également accompagnée sur la glace de joueuses issues des Titans de Limoilou, du Cégep de Rimouski et de l'Université Concordia.

Sur les 47 participantes au camp, trois proviennent d'un programme appelé «Première présence» mis sur pied par l'entraîneure-chef de l'équipe novice B des Citadelles de Québec, Lucie Robitaille. Il permet à des jeunes filles de 6 à 10 ans de s'initier à moindre coût au hockey, avec un équipement fourni, sur une période de six semaines.

Un besoin

«On a trois filles ici au camp, qui viennent de ce programme-là. De voir comment elles patinent déjà bien, comment elles se sont améliorées, comment elles sont capables de suivre le groupe, c'est vraiment extraordinaire! On a besoin de plus de programmes comme celui-là», a affirmé Ouellette, qui espère par ailleurs diriger une deuxième sélection d'étoiles au prochain Tournoi international de hockey pee-wee de Québec.

Quant à Poulin, elle a déjà les Jeux de Pyeongchang dans sa mire. Il ne lui reste plus qu'une saison avec les Canadiennes de Montréal avant la centralisation olympique à Calgary. Après quoi, elle s'attend à découvrir un paysage bien différent, autant dans l'équipe canadienne, qui s'annonce renouvelée, que dans l'ordre mondial du hockey féminin.

«Il y aura encore le Canada et les États-Unis, mais on s'est rendu compte au dernier Championnat du monde que la Finlande était aussi à prendre au sérieux. On a eu quelques difficultés contre elles en demi-finale. Ça évolue. Et de plus en plus, chaque match est vraiment important. On sait qu'il y a déjà une grosse rivalité entre le Canada et les États-Unis, mais on sait aussi qu'il y a d'autres équipes qui s'en viennent et il faudra être prêtes pour ça.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer