Le CH ajoute deux pestes

En troisième ronde, le Canadien a sélectionné William... (AFP, Bruce Bennett)

Agrandir

En troisième ronde, le Canadien a sélectionné William Bitten, des Firebirds de Flint (OHL). Le centre, qui semble-t-il a la même passion que Brendan Gallagher, est entouré de Shane Churla, dépisteur en chef, Trevor Timmins, responsable du recrutement, et du dg Marc Bergevin.

AFP, Bruce Bennett

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

(Buffalo) De Marc Bergevin, Andrew Shaw ou Trevor Timmins, c'est assurément Bergevin qui était le plus heureux de la transaction conclue avec les Blackhawks de Chicago vendredi soir.

Car au lendemain de l'échange, le nouvel attaquant du Canadien ne semblait pas encore complètement remis du choc, alors que le directeur du recrutement du Tricolore, lui, venait d'être privé de deux choix de deuxième ronde pour lesquels il avait des plans.

«J'ai été surpris, mais c'est une business, a indiqué Shaw en conférence téléphonique. Avec les options qui se présentaient [aux Blackhawks], j'ai été patient et j'ai laissé les choses venir à moi. Ce sont eux qui prennent les décisions. Je devais simplement attendre. J'ai passé cinq bonnes années à Chicago et j'ai pu y remporter deux championnats...»

On le sait, les Hawks sont aux prises avec des problèmes de masse salariale et Shaw n'est qu'un autre agneau sacrifié. Il se croyait pourtant près d'une entente avec son ancienne équipe, mais le repêchage et l'imminence du marché des joueurs autonomes ont forcé le dg Stan Bowman à trancher.

Shaw, qui est joueur autonome avec compensation, doit maintenant s'entendre avec le Canadien. Afin de satisfaire les demandes de Shaw et de rapprocher son salaire annuel moyen de celui que touchait Lars Eller à Montréal, Bergevin risque de compenser en augmentant la durée de l'entente.

Selon une source digne de foi, la proposition actuellement sur la table serait un contrat de six ans où Shaw toucherait tout près de 4 millions $ par année.

Le dg ne serait pas gêné de s'engager à aussi long terme avec le combatif attaquant, car il le connaît depuis le jour où les Hawks l'ont repêché au 139e rang, en 2011.

«Bergevin m'a toujours aimé, a indiqué Shaw. Je crois qu'il aime le rat en moi, ou alors mes habitudes de travail. Il me l'a souvent dit. Il m'aime comme joueur et il m'a donné ma chance dans la LNH. Je lui dois beaucoup.»

Le plan a déraillé

Du reste, Shaw a répété à plusieurs reprises qu'il était enthousiaste à l'idée de se joindre au CH. «On est jeunes, talentueux et c'est une équipe qui travaille fort. Ce serait formidable de ramener la Coupe Stanley. Je crois qu'il y aurait une émeute en ville!»

Pour acquérir l'ailier de 24 ans, le CH a dû renoncer aux 39e et 45e choix. «Notre plan a déraillé à la suite de l'acquisition d'un joueur qui va nous aider immédiatement, a avoué Trevor Timmins. En tant que recruteur, on est toujours triste de voir s'envoler ces choix de deuxième ronde. Heureusement qu'on en a récupéré pour les prochaines années!

«Mais ça nous a un peu plombé les ailes parce qu'on n'a eu aucune chance de récupérer un choix de deuxième tour. À partir du moment où le repêchage se met en branle, c'est très difficile d'échanger un deuxième choix d'une année ultérieure, car les recruteurs veulent utiliser leurs choix et ils font pression sur leur dg.

«Or, nous avions un plan que nous n'avons pas pu mettre à exécution et je crois que vous l'auriez aimé...»

Le plan en question, c'était de repêcher le Québécois Samuel Girard, un arrière de petit gabarit, mais doté d'un potentiel offensif qui rappelle aux recruteurs québécois celui de Kristopher Letang.

Ce sont finalement les Predators de Nashville qui l'ont réclamé au 47e rang.

À défaut de Girard, Timmins s'est rabattu sur trois autres défenseurs lors des rondes subséquentes. Mais avant, au troisième tour, le CH a mis la main sur le joueur de centre William Bitten, des Firebirds de Flint.

«C'est un très bon feeling. Ma famille vit à Montréal et le Canadien est mon équipe favorite depuis que je suis petit. Je vais m'en souvenir toute ma vie», a lancé aux journalistes le Franco-Ontarien, qui a récolté récolter 30 buts et 35 passes en 67 matchs l'an dernier.

Timmins, responsable du recrutement chez le Canadien, a fait un rapprochement entre le joueur de 5'10'' pouces et de 164 livres et Brendan Gallagher.

«Il est un guerrier, il est talentueux et possède de belles habiletés. La passion qui l'habite est semblable à celle de Gallagher.»

En quatrième ronde, le CH a recruté Victor Mete, qui est à peine plus grand que Samuel Girard. Le joueur de 5'10'' et de 174 livres a attiré l'attention du Canadien avec ses 38 points en 68 matchs avec les Knights de London, les champions de la Coupe Memorial.

«Il y a beaucoup plus de petits défenseurs qu'avant capables de se faire valoir dans la LNH en raison de la diminution de l'obstruction, a expliqué Timmins. Les défenseurs qu'on recherche sont efficaces à récupérer les rondelles libres, ils sont intelligents et ils offrent un jeu de transition rapide.»

Malgré son jeune âge, Mete a souvent appuyé l'avantage numérique des Knights. Ceux-ci l'utilisaient aussi pour protéger des avances en fin de match. Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer