Shoiry déçu, mais pas surpris

«On s'entendait à ça avec les rumeurs des... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

«On s'entendait à ça avec les rumeurs des dernières semaines, des derniers mois, donc je ne suis pas surpris, mais je suis évidemment déçu parce qu'on nous a vendu l'amphithéâtre avec l'espoir que les Nordiques reviennent», a commenté Paul Shoiry jeudi.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Bien qu'il s'y attendait, le chef de l'opposition officielle de la Ville de Québec, Paul Shoiry, partage la déception de la population à la suite de la décision de la LNH d'écarter la candidature de Québec pour une expansion.

«On s'attendait à ça avec les rumeurs des dernières semaines, des derniers mois, donc je ne suis pas surpris, mais je suis évidemment déçu parce qu'on nous a vendu l'amphithéâtre avec l'espoir que les Nordiques reviennent», a commenté M. Shoiry en marge de l'inauguration de la place éphémère Charles-H.-Blais, jeudi.

Sans trancher entre le «pas de côté» ou le «pas en arrière», Paul Shoiry interprète la décision de la LNH pour ce qu'elle est, «un refus». «Il y avait une invitation, il y avait deux soumissionnaires, Québec et Las Vegas, et la LNH a dit non à Québec. Elle n'a pas donné de date et a laissé peu d'espoir à court terme», a rappelé le chef de l'opposition officielle, en référence au fait que la LNH n'a aucun plan pour une autre expansion ou une autre délocalisation dans un avenir rapproché.

Sur l'amphithéâtre, «le maire a été clair, il s'attend à trois ou quatre années de déficit, jusqu'à concurrence du loyer, donc la Ville va éponger un déficit annuel d'opérations de 2,5 millions $, si l'on en croit le maire», a souligné M. Shoiry, rappelant que les contribuables devront donc assumer, en plus de la dette de l'amphithéâtre, le déficit d'opération. «Quand on a dit que les taxes de Québec ne serviraient pas à éponger un déficit, eh bien, on est un peu en sens contraire», a-t-il déploré.

Sans aller jusqu'à qualifier l'amphithéâtre d'«éléphant blanc», M. Shoiry s'est dit d'avis que «c'est l'entente avec Québecor qui est très défavorable pour la Ville». «Je suis d'accord avec le maire [de L'Ancienne-Lorette] Émile Loranger, qui a dit que le deal, ce n'est pas la Ville qui l'a eu, c'est Québecor. On en a une preuve éloquente», a-t-il dit.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer