La LNH à Vegas, le rêve à Québec

Le milliardaire américain Bill Foley, qui est derrière... (AP, John Locher)

Agrandir

Le milliardaire américain Bill Foley, qui est derrière la candidature de Las Vegas, sert la main au commissaire de la LNH Gary Bettman, après que ce dernier eut annoncé officiellement l'arrivée de la LNH dans la ville du jeu, pour la saison 2017-2018.

AP, John Locher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le verdict est tombé mercredi. Après des mois de spéculations, la Ligue nationale de hockey (LNH) a annoncé sa décision d'y aller de l'avant avec une expansion à une seule équipe. Las Vegas fera son entrée dans le circuit Bettman dès la saison 2017-2018, alors que Québec devra encore attendre.

Ventant la présentation de Québec, le commissaire de la LNH a fait valoir que ce sont des facteurs extérieurs à sa «candidature remarquable», notamment la fluctuation du dollar canadien et le déséquilibre des associations de la LNH, qui ont convaincu les gouverneurs, au terme d'un processus «plutôt intense et complexe», de retarder indéfiniment l'entrée de Québec dans la LNH. Cette dernière n'a d'ailleurs aucun plan pour une autre expansion ou une délocalisation dans un avenir rapproché.

«Notre décision de reporter une expansion à Québec est basée sur des éléments qui sont hors du contrôle de Québecor, particulièrement, les fluctuations du dollar canadien tout le long du processus, y compris sa chute jusqu'à 0,68 $US plus tôt cette année, ont été un facteur. [...] Le déséquilibre géographique de la Ligue, avec déjà 16 équipes dans l'association de l'Est et 14 dans l'association de l'Ouest, bientôt 15, a également contribué à plomber la candidature de Québec», a résumé Bettman, lors d'un point de presse tenu à Las Vegas, en compagnie du chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, du propriétaire de la future équipe de Las Vegas, Bill Foley, et du président du comité exécutif de la LNH, Jeremy Jacobs.

Les propriétaires de la Ligue nationale ont également jugé qu'il était préférable de n'ajouter qu'une seule équipe au terme de l'actuelle phase d'expansion, afin de préserver au maximum l'intégrité des 30 équipes actuelles et de maintenir la parité dans leur circuit.

«Le conseil a conclu que, considérant la façon dont sera composé l'alignement des nouvelles équipes, il était dans l'intérêt primordial de la Ligue, et de toutes les équipes, de limiter le nombre de nouveaux clubs à un seul, à ce moment-ci», a indiqué le commissaire. 

Marché de qualité malgré sa petite taille

Gary Bettman s'est également attardé sur les mérites de Québec qui, selon lui, représente un marché de qualité malgré sa petite taille. 

«Nous ne doutons pas de la passion des amateurs pour le hockey, et particulièrement le hockey de la LNH, à Québec. Nous ne doutons pas de la qualité du Centre Vidéotron comme aréna pour accueillir une équipe. Nous ne doutons pas des qualifications de Québecor ou de son enthousiasme pour devenir propriétaire d'une équipe de la LNH. Québecor est déjà un partenaire exceptionnel pour la Ligue. Tous ces éléments, qui sont sous le contrôle du candidat de Québec, sont de premier ordre», a affirmé Bettman, qui a profité de sa tribune pour remercier le président du conseil d'administration de Québecor, Brian Mulroney, et Pierre Dion pour leur «attention aux détails» tout le long du processus.  

En matinée mardi, les 30 gouverneurs de la LNH avaient été invités à voter sur une recommandation d'y aller de l'avant avec une expansion à Las Vegas, émise deux semaines auparavant par le comité exécutif. Les propriétaires ont entériné la motion à l'unanimité. La LNH devient le premier de quatre grands circuits professionnels nord-américains à avoir pignon sur rue dans la capitale du divertissement. Bill Foley paiera les 500 millions $US requis pour adhérer au circuit. Les Black Knights - ils devraient emprunter ce nom - amorceront leurs activités lors de l'année du centenaire de la LNH, en 2017-2018.

L'idée d'un retour des Nordiques avait commencé à germer en 2008, année de fondation de J'ai ma place, puis s'était amplifié deux ans plus tard avec la Marche bleue. L'annonce de la construction d'un nouvel amphithéâtre multifonctionnel pour Québec en 2011 et, éventuellement, l'ouverture du Centre Vidéotron en septembre 2015, semblaient des pas supplémentaires dans cette direction.

Entre-temps, la LNH avait, en juin 2015, officiellement lancé son processus d'expansion, auquel Québecor, gestionnaire du Centre Vidéotron, a participé. Un an plus tard, la décision de la Ligue nationale est finalement connue.

Ce qu'ils ont dit...

Le propriétaire des Bruins de Boston et président... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Le propriétaire des Bruins de Boston et président du comité exécutif de la LNH, Jeremy Jacobs

Photothèque Le Soleil

«Québec est une incroyable ville de hockey et une excellente candidate pour une future expansion, mais, en ce moment, avec le déséquilibre géographique de la Ligue, nous avons plus d'équipes dans l'Est que dans l'Ouest.» - Jeremy Jacobs, propriétaire des Bruins de Boston et président du comité exécutif de la LNH

«Je sais que les gens de Québec et du Québec sont déçus, mais ce n'est pas le temps de baisser les bras maintenant. Ce n'est qu'une étape. La façon d'obtenir des choses, c'est d'être résilients, de continuer de travailler fort. Je demande à la population d'être encore derrière nous.» - Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor

«C'était une priorité du bureau des gouverneurs de créer de conditions qui placeraient un club d'expansion dans la meilleure position possible pour exceller de façon expéditive. Malheureusement, l'état et la volatilité du dollar canadien atténuent l'atteinte de cet objectif par la candidate de Québec.» - Gary Bettman, commissaire de la LNH

Partager

À lire aussi

  • Peter Stastny toujours optimiste

    Hockey

    Peter Stastny toujours optimiste

    En Slovaquie, la nuit tombait lorsque le commissaire Gary Bettman a confirmé l'arrivée de Las Vegas comme 31e formation de la Ligue... »

  • Québecor garde le cap sur la LNH

    Hockey

    Québecor garde le cap sur la LNH

    Malgré le revers subi mercredi, Québecor garde le cap sur la LNH. Le président et chef de la direction de l'entreprise Pierre Dion estime avoir fait,... »

  • Pas de garantie du retour de la LNH

    Hockey

    Pas de garantie du retour de la LNH

    Sans projet imminent d'expansion et de relocalisation dans la Ligue nationale de hockey, le rêve du retour des Nordiques semble tranquillement... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer