Burns et Jones mènent les Sharks à un gain de 4-0

Le gardien des Sharks Martin Jones (31) a... (AP, Jeff Roberson)

Agrandir

Le gardien des Sharks Martin Jones (31) a repoussé les 26 tirs des Blues, mardi soir, à St. Louis.

AP, Jeff Roberson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
R.B. Fallstrom
Associated Press
St. Louis

Brent Burns a marqué deux fois en avantage numérique et les Sharks ont dominé les Blues 4-0, nivelant ainsi à un gain partout la série San Jose - St. Louis.

Tommy Wingels a signé le premier but, tandis que Dainius Zubrus a complété dans un filet désert. Logan Couture a participé aux buts de Burns, tandis que Martin Jones a fait 26 arrêts.

«Les gars ont réalisé à quel point le match était crucial et ils ont joué en conséquence, a dit le capitaine des Sharks, Joe Pavelski. Ça fait du bien de voir notre attaque à cinq être efficace.»

La série va se poursuivre jeudi soir à San Jose.

Brian Elliott a repoussé 20 tirs pour les Blues, qui ont une fiche de 4-5 à domicile en séries.

Burns a marqué six fois depuis le début des séries. Mardi, ses buts sont venus grâce à des tirs sur réception avec Troy Brouwer au cachot, pour avoir dardé et pour un bâton élevé.

Le défenseur format géant a d'abord complété la passe de Joe Pavelski à 7:04 au deuxième vingt, seulement 16 secondes après le début de la supériorité. Il a ensuite fait 3-0 à mi-chemin au troisième tiers, convertissant une remise de Patrick Marleau. Il n'a décoché que ces deux tirs dans le match.

Un bébé pour Tarasenko

Zubrus a mis la touche finale avec 19 secondes au cadran.

Les deux dernières victoires de Jones ont été obtenues par jeu blanc. Jeudi dernier, il a infligé le même sort aux Predators de Nashville.

«Les Sharks sont à leur mieux et ce sera à nous de s'ajuster, a dit l'entraîneur des Blues, Ken Hitchcock. Nous avons livré deux matchs de calibre 'B', alors nous allons prendre une série égale 1-1.»

«Nous avons laissé la frustration nous gagner à certains moments, a dit l'attaquant Alexander Steen, des Blues. À ce temps-ci de l'année, nous ne pouvons pas nous le permettre.»

Vladimir Tarasenko a dominé les Blues avec six tirs en conclusion d'une journée fort spéciale : en matinée sa femme Yana a donné naissance à leur premier enfant, un garçon nommé Aleksandr.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer