Kevin Roy signe à Anaheim

Les Ducks n'ont pas perdu de temps à... (fournie par les Gulls de San Diego)

Agrandir

Les Ducks n'ont pas perdu de temps à envoyer Kevin Roy (41) dans le feu de l'action avec leur club-école de San Diego.

fournie par les Gulls de San Diego

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le talentueux attaquant de Lac-Beauport Kevin Roy en avait surpris plus d'un lorsqu'il avait choisi de joindre les rangs de Northeastern University, à Boston, plutôt que d'évoluer avec les Remparts, où Patrick Roy aurait bien aimé le voir jouer. Ses études maintenant terminées, le choix de quatrième ronde des Ducks d'Anaheim en 2012 vient de se voir offrir un contrat par l'organisation, qui l'a immédiatement assigné à son club-école, les Gulls de San Diego (LAH).

Avant de prendre la direction de la Californie, Roy s'est assuré de terminer son stage universitaire en beauté, en menant l'équipe dont il était le capitaine, les Huskies de Northeastern, au championnat de Hockey East, leur conférence dans la NCAA.

«Ç'a été une très belle expérience. Très bonne école, très bon programme. C'était le fun de finir de la façon qu'on a fini, en gagnant le championnat de Hockey East. On a commencé pas mal lentement, un départ difficile. Et j'ai été blessé, au début. J'ai manqué 12 matchs. Puis, je suis revenu après Noël. On a recommencé à gagner et on a eu une bonne séquence à la fin de la saison pour l'emporter dans notre ligue», a raconté l'attaquant de 5'9" et 174 livres.

Malgré sa longue absence, le petit centre sera parvenu à cumuler 10 buts et 16 mentions d'aide en 29 matchs, cette saison. Le temps passé loin de la patinoire n'aura pas été perdu non plus, puisqu'il lui en a appris long sur lui-même.

«La blessure, je pense que ç'a eu plus un impact sur moi comme personne que comme joueur. Ça n'a pas été une année totalement facile, avec le mauvais début de l'équipe. Ce n'était pas tout à fait la saison à laquelle je m'attendais individuellement non plus, mais j'ai appris beaucoup pendant l'année, pendant la blessure. Je pense que ç'a fait de moi un meilleur joueur de hockey.»

Au final, Roy a laissé sa marque dans la NCAA, où il a terminé ses quatre années avec une production totale de 65 buts et 85 mentions d'aide en 130 matchs (moyenne de 1,15 point par rencontre), en plus d'être maintes fois choisi dans les équipes d'étoiles de la Ligue. C'est ce qui lui a valu un contrat de deux ans avec l'organisation des Ducks, le 8 avril. Tout le long de son parcours universitaire, les champions de la section Pacifique ont d'ailleurs toujours gardé un oeil sur lui.

Gros investissement

«L'équipe qui te repêche investit beaucoup sur son joueur, alors elle suit tes progrès de très près. Le contrat était dans les discussions depuis un petit bout de temps pour que je me prépare à la fin de la saison. Il fallait juste que je termine mes cours. Une fois que ç'a été fait, j'étais prêt pour la prochaine étape», a indiqué celui qui s'est immédiatement rapporté au club-école des Ducks, à San Diego.

En Californie, Roy est dirigé pas Dallas Eakins, ancien entraîneur-chef des Oilers d'Edmonton. «C'est un coach qui a beaucoup d'expérience, qui connaît beaucoup la game. Juste en une semaine, j'ai déjà appris beaucoup de lui, un gars qui a été dans la LNH. 

«J'apprends comment être un pro, comment je dois me comporter. Peu importe le coach, quand tu deviens pro, il y a toujours une marche à monter», a jugé Roy, qui célébrera ses 23 ans le mois prochain.

Il profite de son passage avec les Gulls pour emmagasiner le maximum d'informations en vue du camp d'entraînement des Ducks. Au terme de sa saison, il reviendra à Québec pour y effectuer sa préparation physique.

De la NCAA à la LAH: une «bonne adaptation»

Kevin Roy a cumulé 10 buts et 16 mentions d'aide... (fournie Northeastern University) - image 3.0

Agrandir

Kevin Roy a cumulé 10 buts et 16 mentions d'aide en 29 matchs, cette saison avec Northeastern University.

fournie Northeastern University

Joueur de petite stature, Kevin Roy n'a pas mis de temps à voir une différence dans le niveau de jeu de la Ligue américaine, où il vient tout juste d'arriver, par rapport à celui de la NCAA, où il a évolué au cours des quatre dernières années.

«Les gars sont plus vieux, plus forts et un peu plus rapides. C'est bon de voir le calibre avant l'année prochaine. Parce que oui, les gars sont plus forts et plus gros et plus rapides, mais je ne vois pas ce qui pourrait me ralentir vraiment. À voir les games, c'est du meilleur hockey c'est sûr, et il y a une bonne adaptation à faire, mais c'est encore la même game», a estimé l'attaquant de Lac-Beauport.

Là où les ajustements sont pour l'instant les plus importants, c'est en ce qui a trait aux systèmes de jeu de l'entraîneur Dallas Eakins, qui diffèrent de ceux préconisés par les Huskies de Northeastern. «Il y a beaucoup de systèmes auxquels il faut s'adapter. C'est très différent des collèges. Mais en même temps, je suis ici pour apprendre le plus que je peux. Ensuite, je vais avoir un gros été d'entraînement pour être prêt pour le camp d'entraînement.»

Pour le joueur de bientôt 23 ans qui, jusqu'à récemment, privilégiait les études au hockey, le temps est venu de concentrer toutes ses énergies à faire sa place dans l'organisation des Ducks. «C'est ça qui est le fun d'aller étudier quatre ans et de finir avec un diplôme. Ensuite, tu n'as plus besoin de penser à l'école. Tu n'as qu'à penser à la prochaine étape. L'étape de l'école est finie. J'ai accompli ce que je voulais faire. J'ai un diplôme universitaire. Je vais tout le temps avoir ça dans ma poche, si le hockey ne marche pas. C'était le but premier de jouer à l'université. Maintenant, ce que je veux, c'est jouer au hockey et être le meilleur pro possible», a affirmé le nouveau diplômé en psychologie. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer