Turbulence chez le Blizzard du SSF

L'entraîneur-chef du Blizzard du Séminaire Saint-François, Bryan Lizotte... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Blizzard du Séminaire Saint-François, Bryan Lizotte

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Partis de leur propre chef ou mis à la porte? À quelques jours de disputer la finale midget AAA de la Coupe Dodge, le Blizzard du Séminaire Saint-François nie la défection de ses deux meilleurs marqueurs à cause de l'attitude de l'entraîneur-chef, Bryan Lizotte. Qui soutient plutôt les avoir suspendus.

L'histoire a été éventée lundi soir, à la radio du FM93. L'animateur Dany Poulin dévoilait que le 1er avril, à Trois-Rivières, William Lemay-Champagne et Mikaël Émond ont rendu leur gilet entre la deuxième et la troisième période. Marre du manque de respect du coach à l'endroit de ses joueurs.

«J'ai pris la décision de les suspendre», rectifie Lizotte, qui dirige le Blizzard depuis cinq ans. Un «incident isolé» justifiait cette sanction, assure l'entraîneur, tout en refusant de détailler ledit incident pour ne «pas faire le procès de joueurs mineurs sur la place publique». «Ils se sont même excusés après, mais on s'en est tenu à notre décision de les suspendre jusqu'à la fin de l'année.»

Lizotte affirme d'ailleurs compter depuis sur «une équipe très unie». Il en veut pour preuves la victoire en prolongation ce vendredi soir-là, alors que le Blizzard tirait de l'arrière 3-2 au moment du départ de Lemay-Champagne et d'Émond. Puis de la récente victoire sans eux contre Jonquière, première équipe au classement de la saison.

«Ça prouve que personne n'est plus gros que le programme. Ç'a donné l'occasion à d'autres joueurs de se mettre en valeur», constate l'entraîneur. Il se concentre sur l'affrontement de dimanche, 12h30, à l'Aréna de Lévis, contre le Phénix d'Esther-Blondin. Tournoi éliminatoire de la deuxième chance dans le midget AAA, la Coupe Dodge réunit les 13 équipes non finalistes. Le SSF a fini 11e en saison, Esther-Blondin deuxième.

Depuis son exclusion en première ronde des séries de ligue, le Blizzard affiche quatre victoires consécutives. Le Phénix aligne pour sa part deux jeunes patineurs très prometteurs en Samuel Poulin et Xavier Parent.

Âgés de 16 ans, Lemay-Champagne et Émond devraient se produire dans le junior l'an prochain, le premier ayant été repêché par Bathurst (quatrième ronde) et le second par Val-d'Or (11e ronde). Lemay-Champagne évoluait aussi sous les ordres de Lizotte l'an passé, mais pas Émond, qui jouait dans le midget espoir.

Lemay-Champagne a fini deuxième marqueur du circuit en saison avec 73 points en 45 matchs. Le 15 mai, il sera en nomination pour le titre de joueur par excellence de la ligue au Brunch des champions et le Blizzard est en lice comme meilleure organisation.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer