Les Lions forcent la tenue d'un cinquième match

Les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy ont encaissé... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy ont encaissé un deuxième revers d'affilée de la part des Lions de St. Lawrence, qui ont forcé la tenue d'un cinquième et dernier match lors de la finale de hockey collégial masculin.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) On prévoyait une série corsée, on l'a! Les Lions du Collège St. Lawrence ont forcé dimanche la présentation d'un cinquième et ultime match en battant les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy 2-1, au PEPS.

L'équipe de Guy Chouinard avait le dos au mur pour la deuxième fois en autant de duels dans cette «bataille de l'avenue Nérée-Tremblay». Vendredi, elle avait remporté le troisième match 3-2 en prolongation. Dimanche, c'est plutôt les premières minutes qui ont fait la différence. Les Lions ont commencé le match en... vous savez quoi, forçant les Dynamiques à prendre plusieurs pénalités en première période. «C'est sûr qu'en jouant à cinq contre quatre, dans l'autre zone, ça permet d'enlever de la nervosité. Je pense que ça nous a aidés en partant», a dit Chouinard après la rencontre.

L'équipe du collège anglophone en a profité pour inscrire ses deux buts du match, ceux de Frédéric Mercier et Antoine Bédard, une troisième réussite en moins de 48 heures pour ce dernier.

«Ce qui nous a mis sur les talons, c'est surtout le déluge de punitions auquel on a eu droit», a analysé l'entraîneur-chef des locaux, Christian La Rue, sans blâmer les arbitres. «Si on peut réussir à comprendre qu'il faut rester sur la glace, à cinq contre cinq, ça va être des meilleures games pour nous.»

Les Lions ont même fait chou blanc lors d'un avantage numérique de cinq minutes, résultat d'un plaquage par-derrière de Samuel Beaulieu sur Étienne Pelletier. L'ailier des Dynamiques a été expulsé de la rencontre. Sa victime n'est pas revenue dans le match. La personne responsable de la musique au PEPS s'est permis de diffuser une bande sonore d'un bébé qui pleure pendant que Pelletier était étendu près de la bande, visiblement ébranlé. La foule, partagée entre partisans des deux équipes, a hué son indignation. Chouinard ne l'a pas trouvée drôle non plus.

Gardien solide

Après une deuxième période chaudement disputée, David Richard a réduit l'écart à l'aide d'un joli tir du poignet de l'enclave dès le début de la troisième. Les Dynamiques ont ensuite eu plusieurs belles chances d'égaler la marque, particulièrement dans les dernières minutes, mais le gardien Charles-Alexandre Bernard s'est dressé devant l'ennemi, comme son vis-à-vis Philippe Gatien l'avait fait plus tôt.

La série connaîtra son dénouement mardi soir, 20h, au Complexe sportif de L'Ancienne-Lorette, résidence des Lions. «On ne se préparait pas pour un trois matchs. On se préparait pour un cinq matchs», a dit l'entraîneur-chef des Dynamiques, refusant de se dire déçu des deux défaites en succession.

De son côté, Chouinard espère que ses hommes profiteront du moment. «Oui, l'école, c'est ce qui est primordial [pour ces hockeyeurs]. Mais là, t'as une occasion de remporter ce qu'il y a de plus gros dans le collégial... T'as cette chance-là, c'est à toi de la prendre», a lancé celui qui a connu une saison de 50 buts et 107 points dans la LNH.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer